Archives mensuelles : avril 2009

Piste cyclable T4 – vu par les cyclistes sur France 3

Nous parlions il y a quelques jours des [Aménagement le long du Tram T4 que le collectif Vélorution résume sous ce titre « ï»¿un condensé de tout ce qu’il ne faut pas faire ». Lors de la vélorution du 25 Avril, des membres de la vélorution et Pierre Bescond de La Ville À Vélo ont pu expliquer devant France 3 en quoi les pistes cyclables réalisées le long de T4 ne sont pas satisfaisantes pour les cyclistes.

Vous souhaitez apporter votre témoignage sur cette piste ?


Rejoignez-nous sur le forum dédié aux aménagements cyclables le long du tram T4

Conférence de presse : Pour un plan modes doux ambitieux

Une conférence de presse s’est déroulée le mercredi 22 avril, elle réunissait les associations La Ville à vélo, Lyon Vélo, Les Droits du Piéton et Rue de l’avenir. Les associations de promotion du vélo et des modes doux souhaitaient répondre
collectivement aux projets du plan « modes doux » du Grand Lyon (2009-2014) présentés actuellement aux élus municipaux, aux conseils de quartier et aux associations dans le cadre d’une « concertation éclair ».

Le plan « modes doux » est en effet très loin des attentes des associations
d’usagers, des commerçants de proximité et des entrepreneurs spécialisés dans
les modes de déplacements doux.

Les associations dénoncent le manque d’ambition du Grand Lyon pour le développement des modes de déplacements doux, notamment sur les questions de double-sens cyclables en zone 30, de stationnement des vélos (sur l’espace public et dans les logements) et de création d’aires piétonnes, zones 30 et zones de rencontre.
Certes beaucoup d’autres revendications des associations d’usagers sont absentes de ce plan, mais ces trois aménagements constituent le minimum exigé d’une vraie politique de développement des modes doux en milieu urbain. Elles constituent d’autant plus un minimum lorsque l’on sait que, depuis le début de l’année 2009, les tarifs Vélo’v et TCL ont augmenté et que le projet de remonte pente à la Croix-Rousse a été abandonné, malgré les promesses de campagne de Gérard Collomb.

Plusieurs intervenants ont animé la conférence de presse :

– Nathalie Bedel, de l’association La ville à vélo
– Stéphane Bonvallet, entrepreneur/dirigeant d’une entreprise de fabrication de cycle en
Rhône-Alpes (50 salariés)
– Un commerçant du 1er arrondissement de la librairie Coquillette

Les revendications des associations spécialisées dans les modes doux :

Les doubles sens cyclables

Depuis le 30 juillet 2008, un décret issu de la démarche ‘’Code de la Rue » oblige les
municipalités à aménager des double sens cyclables sur toutes les voies des zone 30.
Cette mise en conformité doit intervenir au plus tard le 1er juillet 2010. Cette décision
concerne les 86 km de voies en zone 30 de la presqu’île de Lyon et toutes les autres
voies en zone 30 des communes du Grand Lyon. Or, dans le plan « modes doux », le
Grand Lyon prévoit seulement l’implantation de 19 km de double-sens cyclables pour
2014 ! Il justifie cette orientation au motif de la sécurité des cyclistes. Or toutes les
expériences ont montré que cette disposition était très sûre, même pour des largeurs
faibles. Le vrai motif du Grand Lyon est de ne pas freiner la vitesse des voitures,
pourtant à l’origine de la plupart des accidents sur piétons et cyclistes. Les associations
souhaitent que le Grand Lyon respecte la loi en généralisant les double-sens cyclables
dans les zones 30.

Le stationnement vélo

Les infrastructures de stationnement des vélos sont indispensables pour développer
son usage en ville. Nous souhaitons une augmentation significative du nombre
d’arceaux vélos sur la voie publique, notamment sur la voirie pour éviter de gêner les
piétons. Le développement du stationnement dans les logements (neufs et anciens) est
aussi incontournable pour le confort et la sécurité de tous.

Des mesures en faveur des piétons

Les associations ne comprennent pas que les aménagement pour les piétons dans le
plan « modes doux » soient aussi vagues et faibles. Elles redoutent que ce plan ne
reproduise le précédent, dans lequel les réalisations pour les piétons ont été
particulièrement faibles dans les quartiers, en dehors de quelques opérations de
prestige médiatisées. Elles exigent le développement de nouvelles zones piétonnes ou
de zones de rencontre en application du Code de la Rue.

Il est temps que les élus du Grand Lyon traduisent enfin dans les faits leurs
propres programmes, plans, chartes et agendas, sur la base desquels ils ont été
élus.

Les résultats de la conférence de presse

Un passage au journal de 18:30 sur radio Fourvière

« Les autres cyclistes sur le bord de la route »
Wilfried Lacour, 20minutes, le 23.04.2009

« Les piétons oubliés du plan mode doux »
Brice Nativel, Le Progrès, le 23.04.2009

« Les autres cyclistes restent sur le bas côté »
dans « Un coup de jeune pour vélo’v : Les bicyclettes seront relookées et de nouveaux services seront proposés aux usagers »
Jean-Baptiste Labeur, Metro, le 23.04.2009

Aménagement cyclable le long du Tram T4

Aménagement le long du Tram T4 : un condensé de tout ce qu’il ne faut pas faireVélorution Lyon a effectué un excellent travail d’analyse sur les aménagements le long du tram T4. Vous trouvez le trouverez dans ce document suivant : Analyse de l’aménagement cyclable le long du Tram T4.

Samedi 25 avril 2009, la vélorution d’avril donnera l’occasion aux cyclistes de rouler jusqu’au quartier des Etats-Unis (8e) et de constater ensemble le nouvel aménagement cyclable le long du nouveau tramway T4 (Jet d’eau-Vénissieux). Départ 15h devant l’Opéra du Lyon.

La ville à vélo le répète au Grand Lyon depuis des années : nous ne voulons pas de pistes cyclables surélevées de quelques centimètres et bordées de granite , elles sont couteuses et n’apportent aucun bien-être supplémentaire au cycliste.

Ce type de piste surélevée se révèle dangereuse à chaque fois qu’il faut en descendre ou en remonter pour éviter un obstacle. Pourquoi ? Parce que la hauteur du dénivelé (4cm) est difficile à passer de biais avec des pneus de vélo de ville. Le cycliste doit donc appréhender ce type de piste avec la roue bien perpendiculaire pour éviter de chavirer… L’exemple de la piste de la rue Childebert sur la Presqu’île est l’exemple le plus connu des cyclistes du centre ville.

Durant les réunions dîtes de « concertation » nous répétons depuis de nombreuses années ces arguments au Grand Lyon qui ne veut rien entendre. Ce type d’aménagement Lyonnais n’est pourtant jamais décrit dans les recommandations techniques nationales sur les aménagements cyclables.

Mais alors pourquoi toujours faire compliqué alors que nous demandons régulièrement des aménagements simples, lisibles pour tous les usagers de la voirie et faciles à utiliser pour les cyclistes ?

Que faut-il en déduire ?
Que le Grand Lyon innove sans succès ou qu’il n’apprend pas de ses erreurs ?

Autre point, le stationnement vélo quasiment absent le long de l’aménagement. Comment peut-on développer l’inter-modalité dans ses conditions ? Du stationnement vélo à proximité des stations augmenterait le rayon d’attractivité de plusieurs centaines de mètres, voir quelques kilomètres. Comme on peut le voir ci-dessous, c’est un des points fortement soulignés par l’enquête ménages déplacement réalisée par le Sytral en 2006.

La Ville À Vélo a de nouveau relayé cette demande de stationnement à proximité des stations de tram lors de la dernière réunion de concertations où l’on nous présentait la suite du tracé, sera t’elle entendue ?

Si vous utilisez cet aménagement n’hésitez pas à en parler sur le forum dédié aux aménagements du tram T4.

Le double-sens cyclable est généralisé ! (À Grenoble)

Depuis la fin 2008, le principe du double-sens cyclable est généralisé dans une partie du centre-ville de Grenoble. Retour en photos sur une ballade À Grenoble. À la fin de l’année 2008, le principe du double-sens cyclable a été généralisé dans une grande partie du centre-ville de Grenoble.

Quelques adhérents de la Ville À Vélo se sont rendus sur place pour naviguer dans ce centre-ville nouvellement aménagé. La Ville À Vélo souhaite remercier vivement Christian de l’ ADTC (Association pour le Développement des Transports en Commun des VOIES CYCLABLES et PIETONNES dans la région GRENOBLOISE) qui a accepté de guider nos lyonnais dans le dédale des rues grenobloises !

À écouter certains maires, le double-sens cyclable est un principe dangereux, qui, si il est généralisé en ville, ne pourra créer que de nouveaux conflits et accidents. À en croire d’autres, le double-sens cyclable n’est exploitable que dans les rues larges, les croisements de front dans les rues étroites étant bien trop délicats…

Bien heureusement, des villes comme Grenoble se sont plus sérieusement penchées sur la question du double-sens cyclable.
Et en ont convenu que loin d’être moins sécuritaire qu’un aménagement cyclable classique, le double sens cyclable était une chance pour les citoyens de retrouver un peu de qualité de vie grâce à la réduction des vitesses qu’engendrent ce genre d’aménagements, et pourrait séduire de nouveaux cyclistes, convaincus par le gain de temps considérable que permet le double-sens cyclable comparé À un même parcours en voiture.

Le résultat est là : il n’ pas été constaté d’accidents particuliers depuis la généralisation du double-sens cyclable en centre-ville de Grenoble. Et les aménagements sont pour la plupart légers et économiques : ils ne changent donc pas la physionomie de la ville, et ne représentent pas une charge trop lourde pour les contribuables.

La ville de Grenoble a bien compris qu’une généralisation du double-sens cyclable alliée à une campagne de communication efficace étaient les deux conditions d’une mise en place réussie.

Le développement du vélo À Lyon passe par une généralisation des double-sens cyclables en zone 30.

Pour le coup, j’invite quelques élus de Lyon à prendre le train pour Grenoble, pour une ballade à vélo et à double-sens cyclable. Cela fera l’occasion pour certains élus de se remettre en selle (au vu des récents aménagements cyclables lyonnais on peut sans risque penser que les décideurs ne pédalent pas beaucoup dans leur ville) et de découvrir que le vélo, loin d’être un poids électoral ou une simple mode écolo-bobo, est un véritable moyen de transport qui peut contribuer à rendre la ville plus belle, plus vivable, plus touristique, plus sûre, plus…













Les cyclistes lyonnais informés du Plan Mode Doux

La ville à vélo est allé À la rencontre des cyclistes lyonnais ce vendredi 10 avril 2009. Objectif : informer les cyclistes sur le but de notre association, et leur demander de nous exposer leur avis du vélo en ville…La Ville À Vélo a organisé ce vendredi 10 avril 2009 une séance d’information informelle sur les quais du Rhône à destination des cyclistes lyonnais, À propos du Plan Mode Doux.

Qu’est ce que le Plan Mode Doux ?

Vous trouverez de nombreuses informations sur le Plan Modes Doux sur notre site, dans la rubrique dédiée .

Qu’a t il été demandé aux cyclistes lyonnais que nous avons rencontré ?

Tout d’abord un petit mot pour dire merci aux centaines de cyclistes lyonnais qui ont pris le temps d’écouter les informations que nous avions à leur transmettre !

Nous avons demandé À ces cyclistes de nous faire remonter toutes les remarques concernant le vélo À Lyon : manque de pistes cyclables, pistes ou bandes cyclables mal conçues, manque d’arceaux de stationnement vélo …

Pour ce faire, nous leur avons demandé se se servir du FORUM DE DISCUSSION DE LA VILLE À VELO pour que nous puissions centraliser puis synthétiser toutes leurs demandes, leurs remarques et leurs réflexions concernant le vélo À Lyon.

Nous communiquerons enfin au Grand Lyon, début mai, le résultat de cette « concertation » pour que l’avis des cyclistes quotidiens soit entendu et bien entendu !

J’ai moi aussi des choses à dire sur le vélo À Lyon ! Qui peut participer à cette grande concertation ?

TOUT LE MONDE !

Pour faire entendre votre voix, inscrivez-vous sur le FORUM DE LA VILLE À VELO et notez-y toutes les remarques que vous avez à faire concernant la circulation et le stationnement des vélos À Lyon !

Je veux que les choses bougent plus vite ! Lyon manque d’ambition pour développer le vélo…

C’est en réunissant nos forces que nous serons plus forts, et plus écoutés des décisionnaires politiques.

La Ville À Vélo a besoin de militants. Si vous adhérez à notre action et à nos principes, n’hésitez plus et adhérez aussi à notre association loi 1901 !

Rendez-vous sur cette page pour en savoir plus.

À bientôt !

La concertation sur le plan modes doux, c’est quoi ?

Le plan modes doux est une série de propositions formulées par les services des communes du Grand Lyon qui visent À :

– développer l’usage du vélo en proposant des offres d’aménagement et des services en faveur du vélo
– développer l’usage de la marche en intégrant différentes mesures en faveur des piétons

Ces propositions sont aujourd’hui soumises à concertation avec les communes composant le Grand Lyon. Le Conseil Communautaire est sensé approuver ce plan par délibération début Juillet 2009.

Jusqu’au 15 Mai : la période de concertation

A Villeurbanne et À Lyon, chaque mairie d’arrondissement est associée et doit rendre un avis pour le 15 mai 2009 au plus tard. Les mairies d’arrondissement ont donc invité les conseils de quartiers, les associations de cyclistes et piétons et dans certains cas les habitants à donner leur avis sur les propositions du Grand Lyon.

Vous trouverez dans ce dossier le document d’orientation ainsi que tous les plans par arrondissement.


N’hésitez pas à nous contacter pour faire remonter vos besoins auprès de notre association ou dans vos conseils de quartier auprès de votre mairie.

Lyon 1er – Propositions d’aménagements cyclables

Vous trouverez ici le plan des aménagements cyclables proposés par le Grand Lyon ainsi que le plan des arceaux de stationnement vélo dans le 1er arrondissement.

Le vélo dans le 1er arrondissement de Lyon

Pour en discuter, c’est ici :

Forum pour discuter des aménagements cyclables du 1er arrondissement

Les propositions de la Ville À Vélo pour le 1er arrondissement de Lyon

Vous trouverez dans le document joint les propositions de la Ville À Vélo concernant le Plan Modes Doux 2008-2014 du 1er arrondissement de Lyon.

Nous avons exposé notre vision du Plan Modes Doux lors de la réunion du 28 avril 2009, tenue à la mairie du 1er arrondissement de Lyon.

Lyon 2eme – Propositions d’aménagements cyclables

Vous trouverez ici le plan des aménagements cyclables proposés par le Grand Lyon ainsi que le plan des arceaux de stationnement vélo dans le 2eme arrondissement.

Le vélo dans le 2eme arrondissement de Lyon

Pour en discuter, c’est ici :

Forum pour discuter des aménagements cyclables du 2eme arrondissement