Archives mensuelles : février 2011

La Ville À Vélo à l’inauguration de l’axe Jaures/Saxe

Nous y étions, nous vous racontons.La Ville À Vélo a reçu une invitation pour participer à l’ « inauguration de la double voie cyclable sur Jean Jaurès / Saxe ». Cela se déroulait le mercredi 23 février 2011, et des adhérents de la Ville À Vélo s’y sont rendus.

L’aménagement Jaurès / Saxe

Auparavant, l’avenue Jean Jaurès et l’avenue de Saxe possédaient une voie réservée aux bus dans le sens Nord/Sud, et 3 voies « voitures » dans le sens Sud/Nord.

Comme ceci :


Agrandir le plan

Le réaménagement a consisté globalement… À modifier le marquage au sol. Quelques coups de peinture et quelques mois plus tard, voici la nouvelle disposition (image Grand Lyon) :

Et photos LVV :

La première chose qui nous interpelle est la suppression… d’une voie « voiture » ! Ce qui est paraît il totalement inenvisageable sur la rue Garibaldi s’est déroulé ici sans problème! L’autoroute urbaine que représentait cet axe s’est apaisée, la largeur légèrement réduite des deux voies restantes contribue à créer un effet paroi conduisant inconsciemment les automobiliste à lever le pied.

Cet effet paroi était tout à fait sensible alors que les travaux étaient en cours. La partie nord de l’axe restait à trois voies, et les vitesses des voitures étaient alors sensiblement plus élevées que sur la partie sud où la troisième voie de circulation avait déjà été supprimée.

Les riverains et les piétons peuvent se féliciter de ce réaménagement. Est-il besoin de préciser que contrairement aux éternels refrains de quelques élus et automobilistes chagrins, cette suppression de voie ne s’est pas du tout accompagnée d’une congestion que ces derniers nous annonçaient pourtant comme catastrophique ?

Quand aux cyclistes, ils profitent d’un très bel aménagement cyclable. Ils peuvent désormais emprunter le couloir de bus dans le sens Nord/Sud, autorisé aux vélos. Et dans le sens Sud/Nord, ils peuvent profiter du couloir de bus (Jaurès) puis d’une bande cyclable (Saxe). Cette dernière est un peu étroite par endroit, mais reste relativement confortable.

La Ville À Vélo est globalement très satisfaite de cet aménagement, allant dans le sens d’une redistribution de l’espace au profit du vélo et des transports en commun.

Ce réaménagement démontre une fois de plus qu’il n’est nul besoin dans la plupart des cas de chercher à créer des aménagements lourds et coûteux pour les cyclistes. Les meilleurs aménagements sont souvent les plus simples !

La prochaine étape de cet aménagement consiste désormais À… le faire respecter par les automobilistes. Un cycliste circulant sur la bande cyclable en heure de pointe rencontrera en moyenne 5 À XX voitures/camionnettes utilisant l’aménagement comme lieu de stationnement.

Quelques photos d’une journée ordinaire :

Nous attendons donc un message fort de la police municipale de Lyon sur ce point !

En tant que cyclistes, n’hésitez pas à contacter la police municipale au 04 72 10 39 00 pour signaler les voitures stationnées de manière illicite. Loin d’être un acte de délation, il s’agit ici de décourager les voitures d’ utiliser les aménagements cyclables comme des lieux de stationnement ( « j’en ai pour deux minutes ») ce qui met en danger les cyclistes devant alors se déporter dans la voie de gauche tout en évitant l’ouverture probable de la portière de la voiture mal garée…

L’inauguration…

La Ville À Vélo a donc été invitée par M. Collomb (Maire de Lyon, et président du Grand Lyon) et M. Vesco (Vice-président du Grand Lyon en charge des nouvelles mobilités urbaines) À participer à l’inauguration officielle de ce réaménagement.

Après une vingtaine de mètres effectués À Vélo’V par M. Colomb, nous nous installons dans une brasserie où nous est présenté un petit bilan du vélo À Lyon…

Aucune annonce inédite pour les lecteurs du site internet et du forum de la Ville À Vélo, si ce n’est la confirmation d’une subvention à l’achat d’un Vélo À Assistance Électrique en 2012 (25% du prix d’achat avec un plafond de 250 euros).

Une fois cette présentation terminée, la Ville À Vélo a pris la parole devant l’assemblée à deux reprises.

Nous avons souhaité d’abord souligner notre satisfaction devant le réaménagement de l’avenue de Saxe / Jaurès.
Nous avons relevé que le nombre de vélos était en baisse À Lyon (les chiffres officiels ne sont toujours pas disponibles, mais cela a été confirmé par un graphique présenté ce même jour) contrairement à la tendance dans toutes les autres grandes villes françaises.
Nous avons émis l’hypothèse que cette baisse était notamment due au fait que le Grand Lyon n’utilisait pas tous les outils pour faire en sorte que la croissance du vélo À Lyon puisse continuer après l’effet Vélo’V. Le refus de généraliser le Double Sens Cyclable, comme l’ont fait Paris ou Grenoble et de nombreuses autres villes, joue en la défaveur des cyclistes.

La deuxième prise de parole de La Ville À Vélo a été pour regretter l’impossibilité de transporter son vélo dans le tramway. La réponse qui nous a été donnée : l’usager du tramway n’a pas besoin de transporter son vélo dans la rame puisqu’il peut utiliser un Vélo’v à la sortie de la station de tram… Les 75% de cyclistes ne circulant pas À Vélo’v apprécieront.

Deux articles de presse vont au-delà de la simple transcription de la conférence, en présentant quelques côtés critiques exposés par la Ville À Vélo :
http://www.lyoncapitale.fr/journal/univers/Actualite/Transports/Plan-Velo-le-Grand-Lyon-sur-la-bonne-voie

http://www.20minutes.fr/article/677635/lyon-petit-braquet-velo

Balade nocturne du vendredi 04 mars 2011

La Balade nocturne tranquille du mois de mars connaîtra une météo printanière (ou pas). Venez nombreux ! Pour en savoir plus sur la balade et connaître le lieu de rendez-vous, consultez la page d’explication.

Voici le parcours de la balade du vendredi 04 mars 2011, de 17km :

http://www.openrunner.com/index.php?id=13826

La Ville À Vélo au Salon Primevère les 11, 12 et 13 mars 2011

Notre association participera À Primevère 2011, salon de l’écologie et des alternatives. Bénévoles bienvenus ! Comme à son habitude, La Ville À Vélo tiendra un stand lors du salon Primevère, salon de l’écologie et des alternatives qui se tiendra les 11, 12 et 13 mars 2011 À Eurexpo, À Bron, en périphérie lyonnaise. Cela sera une nouvelle occasion pour nous de faire connaitre notre association en allant à la rencontre des citoyens sensibles à l’environnement… et donc au vélo pour beaucoup d’entre eux. Le salon reçoit chaque année 30 000 visiteurs, et en 2011 ce ne sont pas moins de 470 exposants qui seront présents.

Il serait dommage de vous rendre à un salon de l’écologie en voiture, n’est ce pas ?

Malgré la position excentrée de Eurexpo, il est très facile de s’y rendre en transport en commun, ou à vélo ! Une navette des TCL assurera la liaison Vaux-en-Velin La Soie (métro A et tramway T3) avec Eurexpo. Et si vous hésitez sur l’itinéraire à emprunter à vélo, ou que vous désiriez tout simplement vous y rendre avec d’autres cyclistes pour profiter d’une ambiance plus conviviale lors du trajet, la Ville À Vélo vous propose le samedi 12 et le dimanche 13 mars 2011 de vous faire accompagner par des bénévoles de l’association et créer ainsi un bus cycliste temporaire. Rendez-vous place Béraudier (Quartier Part Dieu), pour un départ À 10h30 pile, quelles que soient les conditions météo.

Lieu de rendez-vous :


Agrandir le plan

Le tarif d’entrée est de 8 euros (plein tarif). Toutefois la Ville À Vélo vous propose des billets à tarif réduit À 6 euros, disponibles au centre de documentation de Pignon sur Rue.

Pour avoir plus d’informations sur le salon Primevère, nous vous conseillons bien entendu de consulter le site internet de l’organisateur : http://primevere.salon.free.fr

Si vous souhaitez aider la Ville À Vélo, vous pouvez nous épauler pour organiser les parcours accompagnés À Primevère, ou à tenir le stand. Contactez-nous par l’intermédiaire du forum ou envoyez nous un mail pour vous inscrire (en limite des places disponibles) : contact arobase lavilleavelo.org

À bientôt au salon Primevère !

Cyclistes, pieds à terre ! (Mise à jour : barrière supprimée)

Ou comment déstructurer un axe « structurant » . Cyclistes, pieds à terre !

Le nouveau Plan Mode Doux qualifiait la piste cyclable du boulevard des Canuts (Lyon 4, Caluire ) d’axe cyclable dit « structurant ».

Soit.

Mais alors que depuis des années les cyclistes pouvaient effectivement profiter d’une belle continuité cyclable entre la Croix-Rousse et Sathonay, en empruntant la piste cyclable des Canuts puis la voie verte de la Dombes, ils doivent depuis quelques jours mettre pieds à terre à la traversée de la rue Coste et de la place Jules Ferry (Caluire).


Agrandir le plan

L’année 2011 commence bien pour le vélo À Lyon !

Les faits

La place Jules Ferry vient d’être entièrement rénovée. Pour fêter cela, les cyclistes parcourant l’itinéraire Croix-Rousse / Sathonay rencontrent désormais en amont de la place ceci :

Un panneau B40 (bleu circulaire à droite de la photo) qui notifie la fin de l’aménagement cyclable, c’est à dire la fin de la piste cyclable.
On remarque également au sol que la piste d’un bitume rouge disparaît « élégamment ».

Le cycliste, interloqué, décide de continuer sur le trottoir, comme il le fait depuis des années, dans le but de traverser la rue Coste pour rejoindre la place Jules Ferry, puis la voie verte.

Naïf ! Il ne pourra pas aller bien loin… Puisqu’il ne peut désormais plus accéder au cheminement cyclable parallèle au passage piéton matérialisé par des pictogrammes au sol, une barrière lui barrant le passage :

Un aménagement aberrant, les cyclistes mis devant le fait accompli

Résumons : un des itinéraires cyclables « structurants » du Grand Lyon oblige désormais les cyclistes à mettre pied à terre pour traverser une intersection et une place pourtant autorisées aux cycles depuis des années.

Nous nous trouvons devant un aménagement :

incohérent (panneau B40, barrière, et pourtant des pictogrammes vélo au sol fraîchement repeints !)

contraire à la loi ( l’article L 228-2 du code de l’environnement requiert la création d’ aménagements cyclables lors de la rénovation des voies urbaines, pas sa suppression !)

dangereux : À aucun moment les cyclistes provenant de Caluire et se rendant À Croix-Rousse ne sont avertis de la suppression de l’itinéraire cyclable. Ils suivent les inscriptions au sol en traversant les chaussées (rue Claude Baudrand, cheminement nouvellement peint permettant d’accèder à la place Jules Ferry, puis rue Coste) et se retrouvent bloqués au milieu de la chaussée rue Coste par une barrière non signalée les empêchant d’accéder à l’ancienne piste sur trottoir ! Seule solution pour se dégager : passer par le passage piéton et le trottoir… ce qui importune les piétons !

contraire À la charte vélo éditée par le Grand Lyon.

— et de toute manière incompréhensible : il suffit de rester à l’intersection 30 minutes (ce que nous avons fait) pour se rendre compte que les cyclistes effectuent naturellement un simple écart pour éviter la barrière et continuent leur route sur le passage piéton ! C’est bien simple : après avoir arrêté plusieurs cyclistes pour les questionner, pas un seul n’avait compris que la piste cyclable s’arrêtait et qu’ils étaient théoriquement passible d’une amende de 90 € en roulant sur le trottoir et le passage piéton… Lorsque l’incompréhension est à ce point générale, cela ne peut signifier qu’une seule chose : l’aménagement est « mauvais ».

Ce que la Ville À Vélo propose

La Ville À Vélo trouve inadmissible que l’on demande aux cyclistes de mettre pied à terre, qui plus est sur un itinéraire dit « structurant », alors que des solutions existent : ce n’est pas la place qui manque Place Jules Ferry.

La Ville À Vélo est une nouvelle fois désabusée de voir le manque total de considération des cyclistes aux yeux des aménageurs. Il est clair que rien n’a été étudié avant que l’ « on » ne prenne la décision de supprimer cet aménagement cyclable. « On » pose un panneau et une barrière, sans étudier un itinéraire cyclable de substitution, sans même laisser la possibilité au cycliste de se réinsérer dans la circulation (bateau + bande cyclable par exemple). Tant pis pour les vélos, ils n’ont qu’À se débrouiller, comme ils ont l’habitude de le faire…


La Ville À Vélo demande que l’itinéraire cyclable soit recréé rapidement, sous son ancienne forme ou sous une autre !

En attendant la suppression de cet aménagement inepte, des adhérents de La Ville À Vélo ont apposé des bandes réfléchissantes sur la barrière pour rendre cette dernière plus visible, et ainsi éviter que ce « nouvel aménagement » ne se transforme en piège à cyclistes la nuit tombée !

Nos contacts avec la mairie de Caluire

Nous avons contacté la ville de Caluire, dont la réactivité a été appréciable, même si la réponse ne nous convient évidemment pas.

Lire le courrier envoyé par la Ville À Vélo, le mardi 18 janvier 2011 :

Voici la réponse de la ville de Caluire, le mercredi 19 janvier 2011 :

«Monsieur,
En réponse à vos interrogations sur la piste cyclable, je vous informe que celle-ci sera reprise sur le trottoir du Bd des Canuts, côté chaussée. Le cheminement des piétons se fera le long des immeubles.
Le marquage se fera dès que le temps le permettra.

En ce qui concerne le maintien de la piste cyclable sur le passage piétons, cette solution ne semble pas convenir et semble être contraire aux exigences du code de la route.

Bien qu’un abaissement de trottoir existe au niveau du passage piétons, il ne doit pas servir aux cyclistes. Ces derniers deviennent des piétons pour traverser les voies. D’où la mise en place du panneau B40 et de la barrière métallique.

Quant à la zone en béton désactivé (direction station vélo’V) la piste n’a pas été matérialisée car ce plateau large est multi modes doux. Donc pour les vélos également.

Espérant avoir répondu à vos questions, je vous prie d’agréer, Monsieur, mes sincères salutations.»

La réponse est claire : les cyclistes doivent mettre pied à terre en traversant la rue Coste ainsi que le plateau « multi modes doux » de la place Jules Ferry où se trouvent pourtant des arceaux vélos et… une station Vélo’V !

Un deuxième interlocuteur de la ville de Caluire nous a renvoyé vers le Grand Lyon.

Nos contacts avec le Grand Lyon

– Envoi d’un mail le 20 janvier 2011. Aucune réponse.

– contact téléphonique le mercredi 26 janvier 2011 : le maître d’ouvrage a été contacté, pour « enquête ».

– Relance de La Ville À Vélo le vendredi 11 février 2011. Réception d’un mail nous signalant que c’est la direction des Grand Projets du Grand Lyon qui serait responsable de cet « aménagement ».

– Dans les heures qui ont suivi cette relance, la direction des Grands Projets, nous a envoyé ce courrier :

{ { «Bonjour,

M. … m’a fait suivre ce matin votre mail concernant les aménagements cyclables de la place Jules Ferry.

Etant chef de projet de cet aménagement, je souhaitais vous répondre aussitôt.
L’objectif de réaménagement de cette place était bien sûr d’accueillir le terminus de C1 mais également de faciliter les cheminements piétons et cyclables en amorçant la voie verte dés la traversée de la rue Coste.
Et comme vous l’avez remarqué, il y a eu des erreurs dans l’exécution des travaux : j’ai donc demandé À ce que la barrière soit enlevée dés la semaine prochaine, de même que le panneau fin de piste cyclable. Nous retracerons ensuite la piste jusqu’au carrefour avec la rue Coste, comme ça existait avant les travaux.
Concernant l’espace au droit de la station vélo’v, le projet a permis de le réserver aux modes doux en supprimant la station taxis et la voie VP. Je contacterai la mairie de Caluire pour voir si une réglementation permettant d’officialiser le passage des vélos est possible, mais il y a ici une amélioration par rapport à la situation antérieure.
La traversée de la rue Baudrand a également été améliorée par l’ajout d’un feu qui sécurise la traversée.
Il est également prévu de prolonger la piste cyclable dans l’axe du chemin du Penthod jusqu’À l’entrée de la clinique protestante, mais ces travaux ont été décalés pour laisser la place aux travaux de la clinique.

Je vous remercie donc de nous avoir prévenus de ces dysfonctionnements pour lesquels je vous prie d’accepter nos excuses. Soyez convaincu que l’objectif du Grand Lyon est bien de faciliter les déplacements en mode doux sur tous les projets qu’il réalise.

Je reste à votre disposition et vous prie d’agréer mes salutations distinguées.

Direction des Grands Projets
Grand Lyon »} }

– La réponse de La Ville À Vélo, le même jour :

{ « Je voudrais en premier lieu vous remercier pour la réactivité dont vous avez fait preuve pour nous répondre avec précision, réactivité À laquelle nous sommes sensibles.

C’est avec soulagement que nous avons appris la prochaine suppression de cette barrière et du panneau associé.
Nous vous remercions donc pour votre intervention.

Cordialement,
»}

– Et enfin, le 16 février 2011, la Ville À Vélo reçoit la bonne nouvelle suivante :

«{Bonjour,

Je vous informe que la barrière a été enlevée ce jour ainsi que le panneau de fin de piste. Le marquage est commandée et sera réalisé prochainement (date à confirmer).

Cordialement.}»

Le panneau et la barrière ont été supprimés.
La preuve en photo :

– Et la réponse finale de la Ville À Vélo :
«{
Bonjour,

Bien pris note de cette bonne nouvelle, merci de nous avoir prévenu de cette suppression qui permettra aux cyclistes de circuler à nouveau normalement.

Cordialement,}»

Conclusion…

Nous ne savons toujours pas qui a décidé de placer cette barrière et ce panneau en janvier, et surtout {pourquoi}. Et nous n’allons pas pousser plus loin les « investigations », le résultat final étant bien là : grâce à l’action de la Ville À Vélo, les cyclistes caluirards et Grand Lyonnais peuvent de nouveau circuler sans entrave sur la piste cyclable du boulevard des Canuts.

Une petite note à l’attention de tous les cyclistes : si vous rencontrez un aménagement mal conçu, un petit ou gros désagrément qui rend vos trajets à vélo laborieux ou dangereux, ne pensez pas que cela soit une fatalité. Et n’acceptez pas ce qu’un automobiliste n’accepterait pas.

N’hésitez pas à vous inscrire sur le forum de la Ville À Vélo
pour nous décrire un mauvais aménagement et pour nous demander conseil sur la façon de procéder pour faire en sorte de le modifier en faveur des cyclistes !

Note : les noms de nos correspondants n’ont pas été mentionnés : nous ne pensons pas que cette information soit foncièrement utile.

Nouveaux tarifs pour les adhésions À La Ville À Vélo

Nouveau tarif « réduit » pour les petits budgets.Suite à un vote des adhérents à l’Assemblée Générale du 07 février 2011, un tarif réduit a fait son apparition.

– Le tarif « classique » reste inchangé, il se monte À 10 € (ou plus si vous souhaitez soutenir financièrement l’association)

– Le tarif « réduit » fait son apparition. Il se monte À 5 € pour l’année. Il s’adresse aux petits budgets.

– persiste également l’adhésion « familiale » À 20 €.

C’est le début d’année, et c’est le moment d’adhérer à la Ville À Vélo ! Envoyez dés aujourd’hui à la Ville À Vélo votre nom, prénom, adresse postale et mail sur papier libre ou imprimé À partir de notre site accompagné de votre règlement, et rejoignez notre belle et grande association !!!

Rendez-vous le premier lundi et le troisième mardi de chaque mois pour nos réunions, À 19h45 au 10 rue Saint Polycarpe, 69001 Lyon ! (attention, exceptionnellement en février : prochaine réunion le quatrième mardi, le 22 février 2011)

À bientôt !