Pont Morand : LVV a été écoutée (en partie).

La Ville À Vélo avait expédié le 30/01/2012 un courriel au Grand Lyon dans lequel nous avions relevé plusieurs difficultés que rencontraient les cyclistes qui empruntaient la nouvelle piste cyclable du Pont Morand.

Voici le courriel en question :

«
(…)
La Ville À Vélo vous contacte pour vous signaler plusieurs dysfonctionnements à propos de l’aménagement cyclable du pont Morand.

POINT 1 :

Voir Photo n°1 en pièce-jointe.

Le feu « vélo » que doivent observer les cyclistes quittant la place Louis Pradel en direction du terre plein central reste systématiquement au rouge.
La phase « vert » a été simplement oubliée !

POINT 2 :

Voir Photo n°2 en pj

Le feu « vélo » du terre plein central gérant les conflits avec le flux de véhicules Sud/Nord du quai Jean Moulin ne passe pas au vert en même temps que le feu piéton. On peut constater un décalage d’une dizaine de seconde entre le moment où le feu passe au vert pour les piétons et celui où il passe au vert pour les cycles. Il pourrait être fortement utile de coupler les feux piéton et vélo pour diminuer l’attente a priori inutile des cyclistes puisque tout conflit de circulation est écarté au moment où le feu piéton passe au vert.

POINT 3 :

Nous suggérons de remplacer les panneaux B22a par des panneaux C113, ce qui permettrait aux cyclistes circulant dans le sens Ouest/Est d’éviter d’emprunter la piste cyclable lorsque les circonstances l’exigent (vélo avec remorque, déneigement de la seule chaussée « voiture »… etc).

POINT 4 :

Voir Photo n°4 en pj

Le point le plus problématique dans l’aménagement du pont.

Les feux de circulation côté rive gauche ne sont pas adaptés aux vélos.

Un cycliste provenant du pont Morand et désirant emprunter la piste cyclable du quai de Serbie ne PEUT PAS accéder à cette dernière sans attendre la fin de deux phases de feux différentes.
La photo jointe parle d’elle même : le feu « vélo » (flux 1) passe au vert au même moment que le flux 2 et le flux 3. Le cycliste, qui a de toute façon perdu la priorité sur le flux 2, doit en outre attendre que les véhicules du flux 3 (phase la plus longue et flux continu de voiture en journée) soient stoppés par leur feu rouge quai de Serbie pour pouvoir traverser en direction de la piste cyclable !

Pour éviter cela, il serait nécessaire que le flux vélo (1) dispose d’une phase « vert » anticipée pour permettre aux cyclistes de prendre la piste du quai de Serbie avant que les véhicules des flux 2 et 3 ne se mettent en mouvement. Un sas vélo aurait permis aux vélos de se placer devant le flux 2 et de tourner aisément en direction de la piste cyclable dés le passage au vert, mais la bordure en pierre empêche désormais les cyclistes de procéder ainsi.

POINT 5 :

Les cyclistes venant du pont Morand et désirant emprunter le quai Sarrail rencontrent un feu alors que les seuls conflits dans ce mouvement sont les deux passages piétons. Même situation pour les cyclistes provenant du Quai Sarrail et désirant tourner sur le pont Morand.

La Ville À Vélo vous demande de modifier la gestion de cette intersection (Points 4 et 5). Des solutions moins rigides (feu vert anticipé, ajouter un Tourne-À-Droite, passage du feu à l’orange clignotant…) existent pour rendre plus fluide la circulation en améliorant la sécurité des cyclistes sur l’itinéraire Pont Morand / Quai de Serbie, et tout en préservant la sécurité des piétons.

Dans l’attente d’une réponse de votre part et de la modification des points demandés, nous vous prions d’agréer nos salutations distinguées.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de précisions.

»

La Ville À Vélo écoutée en partie

Le lendemain de l’expédition du mail, le point 1 a été corrigé, le feu passait cette fois bien au vert.

Dans les deux semaines qui ont suivi, le point 2 a été corrigé.

Le problème posé par le point 4 a été contourné. Selon le Grand Lyon, il ne serait pas souhaitable d’ajouter une phase au carrefour pour que les cyclistes désirant tourner à gauche vers le quai de Serbie puissent bénéficier d’une fenêtre de passage convenable. Le Grand Lyon a donc installé un panneau bien particulier, comme on peut en voir le long du cours albert Thomas, invitant les cyclistes à traverser le carrefour en deux temps : premièrement en tournant à droite quai Sarrail puis en faisant demi-tour et en attendant le feu vert en direction du quai de Serbie.

Le point 5 a été réglé la semaine du lundi 6 août 2012 par la pose d’un tourne-À-droite comme demandé.

LVV est dans l’ensemble plutôt satisfaite de cet aménagement, qui dénote avec la plupart des autres nouveaux aménagements : la qualité de l’enrobé est excellente, rien à voir par exemple avec le ratage total de la rue Henry Barbusse ; la peinture utilisée pour représenter les pictogrammes au sol est en résine, bien visible et qui résistera au temps ; et enfin, l’espace nécessaire a cette piste n’a pas été pris sur le trottoir mais sur la chaussée, ce qui laisse respirer les piétons et apaise la circulation du Pont Morand.

La fréquentation de la piste cyclable du Pont Morand est soutenue, il est courant en heure de pointe de se retrouver au feu rouge avec 5 autres cyclistes et plus.

À quand le même type d’aménagement sur tous les grands ponts de Lyon, dont certains de types autoroutiers comportent 7 voies de circulations et aucune voie réservée aux cycles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *