Archives mensuelles : décembre 2015

Première balade à Vélo de l’année 2016: le vendredi 1 janvier

La prochaine balade à Vélo de La Ville à Vélo se déroulera le vendredi 1 janvier 2016 au départ du Parc de La Tête d’or (Porte des Enfants du Rhône).

Baisse des températures oblige, et digestions des fêtes de fin d’années en plus le parcours sera un peu plus rapide que d’habitude.

Le parcours et visible en ligne ici :http://www.openrunner.com/index.php?id=4310638

Rappel: les conseils utiles sur la balades sont disponibles sur notre site par ici.

Bonnes fêtes de fin d’années et rendez-vous en 2016 !

 

Urgence vélo : plus le temps de gâcher les bonnes idées par absence de moyens

Dans le contexte actuel de multiples crises et amorces de transitions : énergétique, environnementale, mais aussi économique et sociale, développer le vélo aurait bien des atouts. Sobre en énergie et n’émettant aucune particule, le vélo combattrait efficacement l’épidémie de sédentarité. Accessible et simple, il réduirait les inégalités face à la mobilité quotidienne. Convivial et ouvert, il favoriserait l’attractivité de nos territoires. Économe en matières premières, il permettrait de réduire les importations (notamment de produits pétroliers) et de créer des emplois locaux. Bon marché, il démultiplierait l’efficacité des transports en commun en périphérie et contribuerait à les désengorger en ville dense.

Partageant cette analyse sur la pertinence et l’aspect transversal du vélo, le gouvernement a lancé, en mars 2014 le « PAMA », Plan d’Action en faveur des Mobilités Actives. Les très bonnes idées n’y manquent pas : le plan annonce une trentaine de mesures pertinentes à adopter, dont certaines uniques au monde. Mais être en avance sur certaines idées n’est pas toujours répercuté dans les actes. Par ailleurs, les orientations des ordonnances issues de la loi Macron tendent à supprimer l’obligation de qualification pour les réparateurs de cycle, une mesure allant potentiellement à l’encontre de la sécurité des usagers, au moment de l’explosion attendue du marché du Vélo à Assistance Electrique.

La Loi de Transition Énergétique, adoptée le 13 août, a franchi un pas important en créant une « indemnité kilométrique vélo » (IKV) pour les salariés se rendant au travail, mettant ainsi fin à une discrimination du vélo vis-à-vis des autres modes de transports. Cette mesure pourrait contribuer à doubler le nombre de cyclistes si son montant était fixé à un niveau suffisamment incitatif, comme l’a montré l’expérimentation menée par l’ADEME.

Coup de théâtre. Si le site du ministère continue de parler de 35 € par mois, un amendement adopté le 1er décembre en limite le montant exonéré d’impôt sur le revenu à 200 € par an et précise son caractère facultatif, resté ambigu jusque là. Ainsi, le cycliste qui dépasse les 800 kilomètres dans l’année, soit à peine 2 km aller et 2 km retour sur 10 mois, verra une partie de son indemnité imposée.

Plus grave encore, l’exonération de charges sociales pour l’employeur se limite également aux 200 premiers euros. En conséquence, au delà de 800 km par an, le coût kilométrique pour l’employeur passe de 25 centimes à environ 38 centimes. Le dispositif devient donc à la fois plus cher pour l’entreprise, moins attractif pour elle, moins intéressant pour le salarié… et facultatif. L’Etat, qui compte pourtant sur la « responsabilité sociale et environnementale des entreprises », ne pourra même pas donner le bon exemple puisqu’un employeur public ne peut verser d’indemnité facultative.

Nous nous indignons de ce revirement en pleine COP21, alors que le transport est, en France, à l’origine de 27% des émissions de GES. Il est symptomatique de la politique vélo française : on a de bonnes idées, mais on ne se donne pas les moyens de réellement les mettre en place.

Heureusement, la loi n’a toujours pas été votée de manière définitive. Nous comptons sur les sénateurs pour déposer un amendement et soutenir le rétablissement de la mesure dans sa forme pertinente :
Amendement 1 : caractère obligatoire de l’indemnité kilométrique vélo pour les entreprises et les employeurs du service public ;
Amendement 2 : plafond de défiscalisation et d’exonération de charges sociales correspondant à une pratique réaliste (par exemple de 2×5=10 km par jour, soit 500 euros par an).

Nous rappelons que doubler le nombre de déplacements à vélo pourrait contribuer à une réduction considérable des dépenses de santé, la pratique actuelle représentant déjà une économie de 6 milliard d’euros par an, liée aux non-dépenses de santé des cyclistes. S’y ajoute d’autres externalités positives (réduction de la pollution atmosphérique et sonore, des émissions de gaz à effet de serre, usure moindre des infrastructures, développement local).

Nous demandons à toute structure, association, fédération, entreprise de nous témoigner de leur soutien en rejoignant l’Inter Koalition Vélo (IKV). Nous dévoilerons tous ensemble, mercredi 16 décembre, nos propositions pour une politique modes actifs efficace, en vue du lancement du PAMA2.

Nous demandons également à tous les Français de continuer à signer massivement la pétition pour la mise en place d’une IKV.

Nous sommes convaincus que la France ne manque pas d’atouts pour développer le vélo : longue histoire de l’industrie du vélo, innovation sociale avec le réseau des ateliers de recyclage et d’auto-réparation, richesse du monde associatif, récentes innovations en terme de code de la route, institutions nationales très compétentes : CEREMA et CIDUV (coordination interministérielle pour le développement de l’usage du vélo), potentiel de l’IKV et des Plans de mobilité, développement exponentiel de l’apprentissage du vélo, potentiels quotidien, touristique, loisir et sportif exceptionnels, gisement considérable d’emploi local, , qualité de nos constructeurs nationaux et compétence de nos réparateurs.

Il est l’heure de prendre le vélo au sérieux, la France mérite des solutions simples et efficaces : le retour sur investissement est incroyable, mais encore faut-il réellement investir pour bénéficier de l’effet de levier !

Tous à vélo !

Télécharger le communiqué de presse de la FUB.

Télécharger l’invitation à la conférence de presse du 16 décembre 2015 à 10h à Paris.

Signataires :
Agir pour l’environnement
Aguidon Plus
Alliance des Services Aux Véhicules (ASAV)
Altinnova
Association française des Véloroutes et Voies Vertes (AF3V)
CarFree
Comité de Promotion du Vélo (CPV)
Cyclable
Cyclable Entreprises
Droits du piéton
European Cyclists’ Fédération (ECF)
Fédération Française de CycloTourisme (FFCT)
Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (FNAUT)
Fédération Nationale du Commerce et de la Réparation du Cycle et du Motocycle (FNCRM)
Fédération Professionnelle des entreprises du Sport & des loisirs (FPS)
France Nature Environnement (FNE)
Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB)
L’Heureux Cyclage
Moniteurs Cyclistes Français (MCF)
Moutain Bikers Foundation (MBF)
Réseau Action Climat France (RAC-F)
Respire
Rue de l’Avenir
Union Nationale de l’Industrie du Vélo (UNIVELO)

Fermeture du tube mode doux le 9 et 10 décembre

Attention ! Le tunnel mode doux sera fermé le 9 et 10 décembre 2015, de 22h à 5h le lendemain

Retrouver le programme des fermetures du tube mode doux de manière hebdomadaire sur le site Onlymoov du Grand Lyon.

Malheureusement, les équipes du Grand Lyon n’ont pas prévu d’itinéraires de substitution pour nous, les cyclistes…

Voici donc les suggestions de La Ville à Vélo valables également entre 0h30 et 5h tous les jours hélas :

Pour un trajet du côté Saône vers le côté Rhône :  prévoir 20 minutes au lieu de 10 minutes de traversée avec un passage par les quais de Saône rive gauche, la rue Constantine, et la place des Terreaux.

Pour un trajet du côté Rhône vers le côté Saône : prévoir 20 minutes au lieu de 10 minutes de traversé avec un passage par la place des Terreaux, la rue d’Algérie, le pont de la Feuillée et les quais de Saône rive droite .

Soutenir gratuitement

En tant que sympathisant, vous soutenez gratuitement le mouvement cycliste et ses revendications. Chaque voix compte !

Comment devenir sympathisant? il suffit de s’inscrire (gratuitement) sur une de nos newsletter, ce qui permet de se tenir au courant des actions importantes à venir (au minimum) ou de tout ce qui se passe dans l’asso (au maximum).

Plusieurs options de newsletter existent :

  • Option « temps réel » : envoi d’un mail à la publication de chaque nouvel article sur le site
  • Option « minimum » : une newsletter hebdomadaire envoyée chaque lundi matin qui vous informe des nouveaux article de la semaine.
  • Option « vie de l’asso » avec les dates de nos prochaines actions, besoin de bénévoles, assemblés générales etc…

Pour vous inscrire à une newsletter il vous suffit de remplir le formulaire suivant :

Sélectionner une ou plusieurs listes :

Comment se désabonner d’une newsletter ?

Pour se désinscrire d’une newsletter il suffit de suivre la procédure en bas de chaque mails expédiés.

Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Twitter (ou les deux 🙂 ).

Pour toute question ou remarque merci de nous écrire  par retour de mail, ou via notre formulaire de contact.

Pour contacter directement un représentant d’arrondissement: (rédaction en cours)

Défilé lumineux à vélo mardi 8 décembre

Les ateliers de la Clavette (Bikers,Change de chaine, Petite Rustine, Chat perché) organise mardi 8 décembre un défilé lumieux à vélo.

Départ de la balade à 20h30 porte des enfants du Rhône, pour un parcours d’une durée de 1h30 environ.

Le Karnaval humanitaire emmène sa remorque à marrons chauds
Change de chaine emmène son triporteur à vin chaud
Maylis projettera avec le cin’énergie

Il y aura une distribution de petites lampes de vélos (offertes par Spanninga) avant le départ à la tête d’Or.

L’idée est de briller sur son vélo alors soyez créatifs dans la mise en lumière, vous pouvez amener des lumignons, faire des ombres chinoises, etc.

Pour préparer l’éclairage des vélos il y aura un atelier de fabrication de lampes à LED dans l’atelier des Bikers avant la balade de 18h à 20h (18 Avenue des Arts,  69100 Villeurbanne), vous pouvez aussi monter des lampes Spanninga et aider à décorer les vélos avec du néon flexible :)

Si d’autres idées vous viennent, que vous connaissez des cracheurs de feu, etc, n’hésitez pas !
à Mardi donc,

Romain des Bikers

Le vélo dans les élections régionales

Les élections, c’est dimanche, il est donc temps de faire un point : pour qui faut-il voter pour pouvoir continuer à se déplacer à vélo?

Trois candidats évoquent le vélo:

  1. J. C. Kohlhaas , sans surprise, propose de « permettre l’usage du vélo partout sur le territoire : développement de pistes cyclables sécurisées et des réseaux de voies vertes ; Les porte-vélos sur les cars seront multipliés, l’embarquement des vélos dans les trains et leur stationnement sera facilité ». ça tombe bien, ce sont précisément les compétences de la région.
  2. J.J. Queyranne, le candidat sortant, propose de « doubler les voies cyclables et achever la Via Rhôna« . Peut-on le croire? Il n’a pas été très dynamique pendant son mandat. Mais un autre que lui aurait surement pu faire pire (voir plus loin). Afficher un soutien, c’est déjà mieux que rien.
  3. E. Lafond propose de « Développer un réseau de vélos électriques pour les trajets péri-urbains. » C’est bien, même s’il y a visiblement plus une attirance pour le mot « électrique » que pour le mot « vélo ». Surement pour rester crédible auprès de certains électeurs qui trouveraient risible l’idée de se déplacer sans moteur.

Pour qui ne pas voter :

On retrouvera ici les courageux candidats à qui dépenser des milliards ne fait pas peur tant que c’est au service du tout-bagnole. Ceux qui encerclent les villes dans des rocades et qui, lorsqu’on demande un franchissement vélo pour ces nouvelles murailles, nous répondent « trop cher ».

Plus précisément, le journal « Le Progrès » a interviewé jeudi 26 novembre les candidats sur la question de l’A45, ce projet d’autoroute entre Lyon et Saint-Etienne qui fait doublon à l’A47 existante. Les deux autoroute sont parallèles et  parfois éloignées de seulement quelques hectomètres (!!) mais la nouvelle autoroute couterait 1,2 milliard d’argent public. A la question « aiderez-vous à réaliser l’A45? », la réponse est:

Wauquiez : oui pour financer l’autoroute
Boudot : oui pour financer l’autoroute
Kohlhaas : non
Queyranne : non
Cuckierman : non

En rouge : tracé prévu pour l’A45. En gris : A49 existante.

N’hésitez pas à approfondir la question vous même par le très bon comparatif des promesses electorales de Lyon Capital, et à nous dire si nous sommes passés à coté de quelque chose!

Bon vote!

Pont de la Mulatière: LA 1ERE PHASE EST LIVRÉE !

Valveuses, Valveurs,

Ce n’est pas l’idéal bien sûr… mais après 3 ans et demi de revendications quotidiennes et plus de 3 000 heures bénévoles acharnées (merci à tous les Valveurs !), prenons le temps de nous réjouir du résultat obtenu et de remercier les techniciens et élus de la Métropole qui ont crû à ce projet et se sont investis pour le concrétiser.

Coût : 375 000 euros

Durée des travaux : 7 semaines

La délibération du 2 novembre : cliquez ici.

Avant de repartir encore plus gonflés pour suivre la réalisation de la phase 2 et la construction de la passerelle piétonne adossée au flanc est du Pont. Elle permettra de consacrer le passage actuel aux seuls cyclistes dans le sens SUD => NORD.

Coût : 4,4 millions d’euros pris en charge à parité par la Métropole de Lyon et la Région Rhône-Alpes.

Livraison : courant 2019




Rappelons qu’ il faut désormais passer de part et d’autre du pont de la Mulatière à l’image des véhicules… : un soupçon de civisme individuel au bénéfice de la sécurité collective !

A très bientôt pour une inauguration festive et gonflée !

Et demander la réalisation d’une véritable passerelle piétons & vélos entre Oullins-Gerland.

Le Collectif VALVE – Venir A Lyon à VElo

Pierre-Martin Aubelle (06 73 40 62 44) – Fabien Bagnon (06 59 12 75 89) – Annie Gauthier (06 70 10 50 08) –  Brigitte Large (07 81 60 99 76)

L’IKV kézako?

ikv

L’IKV, pour Indemnité Kilométrique Vélo, est une mesure qui vous permet d’être pris en charge (payé) lorsque vous allez au travail à vélo. Elle a pour but de favoriser les déplacements domicile/travail à vélo. Le principe a été voté cet été mais les modalités pratiques restent à définir.

Facultative et plafonnée.
Si tout cela semble très beau sur le principe, dans la pratique il y a encore beaucoup d’inconnues. Le « décret d’application » (texte précisant les modalités de l’IKV) n’est pas encore paru. La seule chose a peu près sûre est son taux, 25c/km.

Mais on se dirige vers une IKV facultative (au bon vouloir de l’employeur) et plafonnée à 200€ par an.

Le décret doit être publié avant fin 2015.

Comment et combien ?

L’employeur pourrait ainsi vous payer 25c par km parcouru pour aller au travail et en revenir. Par exemple, pour 2 x 5kms ça fait 2x5x0,25= 2,5€ par jour travaillé. Sur une base de 220 jours travaillés ça ferait  550€/an, mais le plafond devrait donc limiter l’indemnité à 200€/an!

Si l’employeur accepte de mettre en place l’IKV, il aura des avantages fiscaux de son côté. Et surtout des employé(e)s frais et en forme au travail !

Il faut attendre la publication du décret pour en savoir plus ( notamment sur la possibilité de combiner remboursement des transports en communs et déplacements à vélo…). Nous compléterons l’article au fur et à mesure des infos !

Plus d’infos

La Fub a paru une fiche d’info très bien faite : http://www.fubicy.org/IMG/pdf/Fiche_-IKV_-au_04-12-2015.pdf (mise à jour avec la situation au 03/12/2015)

Pour les plus motivés l’article de loi ici : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=C3C279BAB131B9F72DBEA18913759F14.tpdila15v_3?idArticle=JORFARTI000031044934&cidTexte=JORFTEXT000031044385&dateTexte=29990101&categorieLien=id