Edito de Mars 2016 – L’heure d’anticiper …

A l’heure ou j’écris ces lignes, tout le monde arrive au travail, un peu perturbé par la chute de neige tardive de cette nuit.
Pourtant, dans les rues, les nouveaux cyclistes qui nous ont rejoint en début d’année sont toujours là !

Par grupettos de 3 ou 4, chaque Grand’Lyonnais(es) peut les voir circuler, des bandes cyclables de Gambetta au tunnel de X-rousse, et des axes majeurs tels que Berthelot aux petites rues comme La rue Germain.

Le bilan est clair : Lyon est maintenant une ville « cyclée » !
Mieux qu’une satisfaction, c’est une forme d’accomplissement pour La Ville à Vélo !

Mais ne nous endormons pas sur nos lauriers, du travail reste à accomplir.

Il est clair maintenant que le nombre de cyclistes va augmenter encore d’une façon exponentielle, que la fréquentation des principaux axes cyclistes va passer de celui d’une route ardéchoise un dimanche après-midi en hiver à celui de Lacassagne un lundi matin de Mars !

Outre l’éducation des cyclistes à une circulation respectueuse et sure, il importe maintenant que nous convainquions les pouvoirs publics de la nécessité d’agir et plus seulement de réagir face aux problèmes rencontrés.

Par exemple, il importe MAINTENANT de séparer les usagers piétons des cyclistes sur certains axes pour éviter les frictions, comme sur la piste du T3, ou encore d’enrayer le stationnement sauvage sur les pistes qui vont bientôt accueillir les vélocargos en route pour l’école, dont le poids empêchera tout contournement des indélicats.

M. Collomb, merci, et bravo pour votre labeur, ainsi que celui de votre équipe !
Mais continuons, et allons plus loin !

Comme aux échecs, Anticipons nos mouvements pour ne plus être pris au dépourvu.

Une réflexion au sujet de « Edito de Mars 2016 – L’heure d’anticiper … »

  1. Je pense qu’un des enjeux du futur est de VENIR a Lyon à vélo, que le velo devienne une alternative à l’auto solo.Pour cela il faudra des infrastructures cyclables qui permettent de contourner les infrastructures urbaines de l’époque du tout voiture qui crée un véritable effet de coupure. Par exemple le rond point du Valvert
    Nous devons convaincre nos élus que le vélo n’est pas qu’un loisir mais surtout un moyen de transport sûr, rapide, efficace.

Laisser un commentaire