Compte rendu de la réunion LVV Villeurbanne du 8/11/2018

De 18h30 à 20h à la Maison Berty Albrecht

Présents : Edmond, Jean-Marc, Daniel, Martin, Luc, Jean-Claude, Oriane. Excusés : Romain, Nicolas, Marina, Thomas, Timothé, Nathalie, Gudrun et Françoise.

1/ Bilan de l’opération « Cyclistes Brillez ! »

La 3ème édition de cette opération a eu lieu le mardi 6 novembre 2018 à l’angle bd Stalingrad/bd du 11 novembre.

Onze bénévoles se sont placés aux quatre coins du carrefour afin de sensibiliser les cyclistes à l’importance de l’éclairage. Quatre adhésions ont été réalisées à cette occasion et de nombreux cyclistes ont manifesté leur intérêt pour l’association. La possibilité d’accepter les règlements par Carte Bleue a facilité les adhésions sur place. Sept à huit gilets bleus haute visibilité avec le logo de la Ville à Vélo ont été vendus. Il s’agit donc d’une belle opération de promotion.

Aucun journaliste n’était présent mais Luc a pris des photos qui seront transmises à des journalistes au cas où certains souhaiteraient écrire un article sur le sujet.

2/ Présentation du projet vélos de Martin au sein d’Unis Vers l’Emploi

L’Association d’Insertion Unis Vers l’Emploi se développe. Cette association bénéficie de nouveaux financements afin de proposer des actions autour du vélo à Villeurbanne.

Martin a présenté lors de la réunion les idées d’activités qui pourraient être proposées par cette association :

  • Atelier vélo et réparation à domicile
  • Location de vélos utilitaires
  • Livraison dernier kilomètre
  • Vélo école
  • Animation
  • Sécurité (antivol, marquage, etc…)
  • Récupération de vélos en déchèterie
  • Repair Café
  • Prestations diverses (déménagement, dépannage, etc…)

Martin envisage la possibilité de créer une collaboration avec la Ville à Vélo et invite les membres à lui communiquer leurs propositions.

Pour les personnes le désirant, il propose également de faire passer les cartes des ateliers vélos lyonnais et grenoblois.

3/ Utilisation du fonds d’investissement du Plan National Vélo

La Ville à Vélo propose la réalisation d’une passerelle modes actifs permettant le franchissement du canal et du périphérique entre Cusset et St Jean, dans la continuité de la rue Brinon menant à la déchèterie. Cette passerelle pourrait être construite grâce aux fonds qui pourraient être reçus dans le cadre du Plan National Vélo.

Ce projet est défendu depuis de nombreuses années par les membres de la Ville à Vélo et était déjà proposé par l’Inter-Quartier Vélo. Il s’agit de désenclaver St Jean, qui reste peu accessible depuis les autres quartiers de Villeurbanne. D’autres ponts pour les modes actifs ont été réalisés au mandat précédent : passerelle de la Paix mais également du pont Schuman (Lyon 9), passerelle de Décines et pont modes actifs/tram de Confluence.

Un projet en amont (en face de l’actuel parc de la Feyssine) a été abandonné dans les années 2000. Jusqu’à présent, ce projet a été refusé par la municipalité avec pour motif la difficulté technique de réaliser un pont qui franchirait à la fois le canal et le périphérique et qui serait donc haut. Toutefois, nous constatons que ce genre de difficultés techniques est résolu (en Allemagne ou en Europe du nord) pour la réalisation de projets présentant le même genre de dénivelées. D’autant plus qu’une sortie du bd L. Bonnevay sur la rue Brinon existait, elle a été fermée il y a longtemps mais la descente est conservée.

Ce projet permettrait également de faire passer la Via Rhôna sur un chemin plus satisfaisant que celui proposé actuellement, qui longe l’autoroute A42 (pont de Croix-Luizet).

4/ Interroger le décalage d’ambition cyclable pour Villeurbanne entre la municipalité et la Ville à Vélo

L’ambition de la Ville à Vélo est d’atteindre une part modale vélo de 20% sur Villeurbanne, comme c’est déjà le cas à Strasbourg.

Cette interrogation serait faite sous deux formes :

  1. Proposition d’un projet aux candidats pour les élections municipales de 2020 en sollicitant une réponse de chaque candidat

Ce projet regrouperait notamment les propositions suivantes :

  • Création d’un Réseau Vélo Confort

Cela correspondrait au projet REVE ou Chronovélo grenoblois. L’objectif est de proposer un tracé sur lequel les cyclistes seraient prioritaires et qui leur permettrait de se déplacer rapidement et en sécurité sur de grands axes cyclables.

Le tracé précis à proposer est en cours de réflexion avec le CA de la Ville à Vélo.

  • Passage de toute la ville en zone 30

Cette expérience (avec exceptions évidentes de certains grands axes ou du périphérique) a été réalisée avec succès dans la métropole de Grenoble. Cela permettrait une circulation plus fluide et plus apaisée, moins de pollution et avec plus de sécurité pour tous.

Certaines zones ont déjà été passées à 30 km/h dans Villeurbanne mais ces petites zones nécessitent chacune un aménagement spécifique (marquages, panneaux, dos d’âne) et il est donc plus coûteux de faire ces multiples zones que de faire passer toute la ville à 30 km/h.

  • Réaménagement du boulevard du 11 Novembre

Actuellement, une bande cyclable existe mais elle est située sur le trottoir, ce qui est préjudiciable à la fois pour les cyclistes et les piétons.

Or, cette route comporte deux fois trois voies de circulation ainsi que le stationnement sur les côtés.

La Ville à Vélo souhaite proposer la création d’une bande cyclable sur la chaussée dans chaque sens.

  1. Autres propositions à faire à la municipalité

En 2019, un nouveau baromètre vélo sera réalisé et ce sera donc l’occasion de reparler vélo avec la municipalité et de rappeler la possibilité d’améliorer les résultats de Villeurbanne vis-à-vis de certaines autres agglomérations (notamment Grenoble et Strasbourg).

  • Amélioration de l’axe Nord-Sud prévu pour décembre 2018-janvier 2019.

Daniel a pu assister à la réunion de présentation de cet axe et nous le présente.

La ville prévoit de créer des aménagements rapides sur les rues concernées (rue JB Clément, rue Château Gaillard, rue des Bienvenus, rue du Cdt Lherminier) via des marquages au sol et la création de doubles sens cyclables. Toutefois il y aura une coupure très regrettable rue des Bienvenus car la mairie indique que la rue est trop étroite (car encombrée de stationnements des 2 côtés) pour ajouter un passage cyclable.

La Ville à Vélo souhaiterait donc qu’une proposition soit faite pour corriger cette coupure.

  • Proposition de réunions avec la mairie et notamment des « visites en pédalant »

Une visite pourrait notamment être faite vers le pont de Cusset. Celui-ci devrait être réalisé puisqu’il a été qualifié de prioritaire dans le PAMA (plan d’actions modes actifs).

  • Proposition de la création d’une Commission municipale « Modes Actifs »

La municipalité dispose déjà d’un GTDU (groupe de travail sur les déplacements urbains) mais il serait intéressant d’avoir une commission spécialisée sur les déplacements cyclistes et les piétons, comme c’est déjà le cas dans de nombreuses communes ou arrondissements de la Métropole.

  • Proposition d’un voyage d’étude à Grenoble

Ce voyage pourrait regrouper les membres de LVV ainsi que des élus villeurbannais, pour les motiver à concurrencer Grenoble, ville dont la taille est comparable à celle de Villeurbanne, au prochain baromètre vélo. Le trajet se ferait en TER en emportant les vélos pour circuler ensuite dans Grenoble, potentiellement au printemps prochain.

Il serait intéressant d’organiser des rencontres avec des associations et des élus locaux.

  • Demande d’une communication sur la priorité dans certains croisements

Lorsqu’une bande ou une piste cyclable est présente sur la chaussée et que les automobilistes roulant à gauche de cette zone souhaitent tourner à droite, ils doivent la priorité aux cyclistes continuant tout droit.

Cette priorité est rarement respectée et cela crée des situations très dangereuses sur les cyclistes.

Il pourrait être intéressant de solliciter des marquages au sol (par exemple, picto vélo et chevrons) ainsi qu’une communication dans le magazine municipal Viva.

5/ Informations diverses du CA de LVV

  • LVV dispose désormais de 690 adhérents sur toute l’agglomération
  • Les finances sont saines et des sommes seront versées à chaque antenne en fonction du nombre d’adhérents
  • Réflexion en cours sur un changement de domiciliation bancaire, notamment pour avoir recours à une banque avec des projets écolos et éthiques .
  • Bilan positif pour la Convergence Vélo ainsi que pour le Salon de la Mobilité Electrique
  • Une lettre de mission va être adressée aux représentants locaux de LVV , une formation a été donnée
  • Rappel de l’existence de la Maison du Vélo, rue Garibaldi. Une bibliothèque y regroupe des livres et des cartes pour prévoir des excursions
  • Nicolas et Marina vont travailler avec des entreprises de la Part-Dieu pour échanger sur les déplacements à vélo, l’IKV, …
  • LVV a adhéré à la Coalition Climat 21

One Comment

  1. Aurel

    Pas du tout d’accord avec votre proposition pour l’Avenue du 11 Novembre : « La Ville à Vélo souhaite proposer la création d’une bande cyclable sur la chaussée dans chaque sens. »

    L’endroit se prête particulièrement bien à une piste bidirectionnelle côté nord (le long de la piste actuelle, mais prise sur la chaussée à l’instar des quais du Rhône).

    Mettre une bande dans chaque sens serait au contraire inadapté, car
    1) l’avenue resterait hostile
    2) dans le sens ouest => est, l’essentiel des cyclistes tourne à gauche pour aller sur la Doua. Inutile de vous rappeler qu’un mouvement de tourne-à-gauche depuis une bande cyclable sur une 2×2 voies très circulante est impensable pour au moins 75% des cyclistes.

    Restituer l’allée arborée aux piétons est absolument indispensable, mais si c’est pour proposer aux cyclistes une bande sur l’avenue, on ne peut s’attendre qu’à une baisse de leur nombre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.