Tous les articles par Florence Delaunay

Rencontre avec la Mairie de Tassin

Compte-rendu réunion du 11 avril 2016 Mairie de Tassin

Présents :

Louis PALAZON : Troisième adjoint au maire, délégué dans les domaines suivants :
– L’urbanisme opérationnel et prévisionnel
– Les déplacements et les transports
– La circulation et le stationnement

Pour La Ville à Vélo :

– Pierre Debarnot ( représentant LVV 9ème )- Florence Delaunay ( vice-présidente LVV )- Emmanuel Gagnière( représentant LVV 9ème )- Julien Mazille ( représentant LVV Tassin )

Ordre du jour : trois questions adressées à M.Palazon

1) Connaissez-vous l’enquête Ménages-déplacements 2015 ?

M. Palazon a répondu qu’il connaissait ces chiffres et qu’il était au courant de la baisse des déplacements effectués en automobile sur la Métropole . Il a également confirmé que la part modales des transports en commun et des modes actifs étaient en progression sur son territoire .L’idée d’un rééquilibrage du partage de la voirie entre ces différents moyen de transports n’a pas été rejetée.

2) Quelles sont les difficultés liées à la circulation dans votre agglomération ?

M. Palazon a confirmé les difficultés de circulation soulignées par La Ville à Vélo : les embouteillages sont un réel problème .L’accès à Vaise est, par exemple, un point noir, pour les automobilistes comme pour les cyclistes .

3) Comment promouvoir le déplacement à vélo à Tassin ?

– M. Palazon reconnaît que les dispositifs cyclables sont insuffisants à Tassin . Il ajoute que les raisons de cette situation en incombent au Grand Lyon dont la politique serait « incohérente et mal adaptée aux réalités de la commune ».

La Ville à Vélo explique que la loi Laure , qui oblige à réaliser un dispositif cyclable à chaque fois qu’une voie urbaine est rénovée est une bonne loi pour les finances car elle minimise les coûts . Cette loi Laure a cependant un effet négatif : le caractère discontinu des équipement cyclables .

Sans rentrer dans la polémique et prenant acte des divergences de point de vue entre la mairie de Tassin et le Grand Lyon, l’association insiste sur la nécessité de ne pas laisser la situation en l’état car les cyclistes en sont les premières victimes.

La Ville à Vélo a présenté à M. Palazon un document qui recense plusieurs propositions, dont voici les plus importantes :

1) l’accès à la gare de Tassin est très difficile pour les cyclistes. Le parking à vélo est utilisé par les utilisateurs de moto et de scooter.

M. Palazon convient de ces difficultés et la mairie de Tassin réfléchit à la création d’un axe piéton-vélo pour améliorer l’accès à la gare .En attendant, La Ville à Vélo propose une bande cyclable en contre-sens, peu coûteuse et immédiatement réalisable .

2) l’accès à Vaise est un point noir très dangereux pour les vélos .

M. Palazon déclare souhaiter que cette difficulté soit rapidement résolue , grâce à une piste cyclable sur l’avenue Victor Hugo . Pierre Debarnot ( LVV Vaise) précise que Mme Mérabti, élue de la Mairie du 9ème travaille actuellement sur ce sujet .

M. Palazon souhaite être associé à cette concertation et souligne tout l’intérêt qu’il porte à la création d’un dispositif cyclable sur cet axe.

La Ville à Vélo souligne le caractère constructif de cet entretien et remercie M.Palazon pour son attention .

F.Delaunay

Éditorial Avril 2016

Malgré la pluie et des températures parfois « frisquettes » , on sort à bicyclette dans le Grand Lyon ! Un printemps pluvieux ne saurait en effet décourager de si belles ardeurs et à l’instar de tous ceux ( et toutes celles ) qui ne reculent pas devant une ondée passagère, la Ville à Vélo est sur tous les fronts en ce début de saison :

On a aimé le Salon Primevère et récolté à cette occasion de nombreux nouveaux adhérents : bienvenue à bord !

On s’investit dans la concertation Zac Part-Dieu . Une première réunion a permis de faire émerger une position commune pour toutes les associations cyclistes représentées le mois dernier : la sécurité doit être privilégiée, notamment sur le mail Bouchut, où une piste séparée du trafic s’impose afin que les cyclistes ne soient pas obligés de slalomer entre les véhicules mal garés .

On s’intéresse de près au futur axe C3, pour qu’on puisse circuler à vélo tranquillement sur cet axe.

On suit toujours le projet de rénovation du Cours Vitton, afin que la loi LAURE y soit respectée .

On rencontre les élus de nombreux arrondissements et communes limitrophes afin de promouvoir les déplacements cyclables et résorber les trop nombreux points noirs qui entravent la circulation à vélo .

On roule aussi ! Et c’est chaque premier vendredi du mois, à 21 h, à l’entrée du Parc de la Tête d’Or, côté enfants du Rhône, pour une balade tranquille et familiale…

Et si , avec tout ça, le printemps n’arrive pas, j’en mange mon casque !

Florence Delaunay