Tous les articles par Fabien Bagnon

La Ville à Vélo participe au Tour Alternatiba à Lyon les 25 et 26 Août

Les 25 et 26 août, Alternatiba Rhône organise un grand village des alternatives au parc Sergent Blandan pour le passage du Tour Alternatiba à Lyon. Pendant deux jours placés sous le signe des solutions face à la crise écologique et sociale actuelle, 8 000 personnes sont attendues pour rencontrer plus de 70 porteuses et porteurs de solutions face au dérèglement climatique. Plus de 50 artistes répartis sur deux scènes, un espace enfants ou encore un service de buvette et de restauration transformeront ce week-end en un grand moment de convivialité, de rencontres et d’engagements futurs !

Le 26 août, les cyclistes du Tour Alternatiba vous donne RDV à 16h place Ambroise Courtois pour les accompagner le temps d’une vélorution jusqu’au parc Blandan !

https://www.facebook.com/events/1357896701009589/

Vous souhaitez aider l’organisation 100% bénévole de l’événement ou encore participer à la sécurité de la vélorution, vous pouvez vous inscrire sur ce formulaire.

Le quai Sarrail, 1er boulevard cyclable de Lyon !

Le Boulevard cyclable Sarrail trait d’union entre l’Hôtel de Ville et l’Hôtel de Métropole

La livraison de ce tronçon manquant permet la continuité cyclable des quais hauts du Rhône, entre le pont Winston Churchill et le pont de la Guillotière. Cette piste est complémentaire à la voie verte des berges et permet une desserte fine des rues perpendiculaires. Avec plus de 3 600 vélos sur la partie haute des quais (et 5 000 sur les berges) cette piste cyclable est indispensable pour restituer aux piétons la promenade sous les platanes.

Cette piste offre une continuité cyclable sécurisée entre l’Hôtel de Ville et l’Hôtel de Métropole, c’est un symbole politique fort.

En attendant la future Avenue cyclable Vitton-Roosevelt prévue pour 2024 !

Nouveau standard des pistes cyclables et 1er maillon du Réseau Express Vélo de la Métropole de Lyon (REV)

La largeur de 3.50 m préfigure les futures pistes cyclables du réseau express vélo lyonnais. Elle permet le « cyclisme social » : possibilité de se déplacer côte à côte et de discuter, sans gêner les cyclistes qui arrivent en face. Ce privilège étant normalement réservé aux automobilistes ayant la chance d’avoir un passager et aux utilisateurs des transports collectifs

La Ville à Vélo atteint les 500 adhérents et renonce à la subvention de la Ville

Très forte progression des adhésions suite aux affaires des cours Vitton et Gambetta

Les dossiers des cours Vitton et Gambetta ont déclenché une forte mobilisation citoyenne des cyclistes lyonnais et ont fait connaître favorablement le rôle et l’utilité d’une association cycliste telle que La Ville à Vélo. De fait, depuis mars 2018 nous avons constatons une très forte progression du nombre et du montant des adhésions. Les adhésions « soutien » et « bienfaiteur » ont ainsi rencontré un succès inhabituel.

 500 adhérents à mi-année pour un objectif de 1000 adhérents à fin 2018

Les membres du conseil d’Administration se félicitent de cette dynamique. Avec 500 adhérents à mi-année, l’objectif de 1 000 adhérents à fin 2018, affiché lors de l’Assemblée Générale, est donc atteignable.

La Ville à Vélo couvre les 9 arrondissements lyonnais et 9 communes de la Métropole

La hausse des adhésions s’accompagne d’un net renforcement de l’engagement bénévole. L’association compte à présent, 33 représentants locaux qui couvrent les 9 arrondissements lyonnais, 9 communes de la Métropole de Lyon et assurent efficacement la promotion du vélo et des aménagements cyclables

La Ville à Vélo renonce à la subvention de la Ville de Lyon pour l’année 2018

A l’occasion de l’ « affaire » du cours Vitton, certains élus ont exercé des pressions sur La Ville à Vélo en rappelant que notre association est subventionnée par la Ville. Au regard, de ces pratiques inacceptables remettant en cause le principe fondamental d’indépendance des associations, les administrateurs ont décidé à l’unanimité, le 25 juin dernier, de renoncer cette année à la subvention de 1 000 euros attribuée par la Ville de Lyon. Ils suggèrent de la réallouer à une association caritative ou œuvrant pour la sécurité routière.