Tous les articles par Antoine

Mobilisation Générale : Les cyclistes grands oubliés du cours Vitton !!!

Ce jeudi 1er mars, la métropole de Lyon va présenter son projet de réaménagement du cours Vitton (section Garibaldi – Tête d’Or). Une voie de circulation sera supprimée au profit de trottoirs élargis.
Si la Ville à Vélo partage pleinement l’objectif d’apaisement de cette voirie et de sécurisation des piétons, elle dénonce l’absence d’aménagement cyclable. Les cyclistes et leur sécurité sont les grands oubliés du projet, sur un axe pourtant classé structurant au schéma directeur vélo de la Métropole de Lyon et « à aménager avant 2020 ».
Cet oubli est d’autant plus inacceptable qu’il s’agit d’une violation caractérisée de la Loi Laure (qui prévoit que des aménagements cyclables soient réalisés à l’occasion de toute réalisation ou rénovation de voie urbaine, plus d’info ici).
La Ville à Vélo mettra toute sa détermination citoyenne à exiger un projet conforme à la loi et respectueux de tous les usagers de la voirie.
Par conséquent, nous appelons nos 400 adhérents et 900 sympathisants à se mobiliser triplement ce jeudi 1er mars :
  • à 8h30 place Charles Hernu – Charpennes (devant l’Hôtel Mercure) pour un défilé cycliste en direction du cours Franklin Roosevelt (Dress Code : Gilets fluo, lumières clignotantes, klaxone, bonne humeur !) (événement Facebook)
  • à 18h30 devant la Mairie du 6ème (33 rue Bossuet) pour une haie d’honneur cycliste qui accueillera les participants à la réunion d’information de 19h, salle Victor Hugo (Dress code : idem mais en mode silencieux) (événement Facebook)
  • à 19h pour participer à la réunion d’information et faire valoir nos intérêts et le respect de la Loi (dans le plus grand calme et le respect des opinions contraires) (événement Facebook)
A jeudi pour une belle journée de mobilisation !

 

Contact : Fabien BAGNON – 06 59 12 75 89
Co-Président La Ville à Vélo
Co-Fondateur Collectif VALVE
Image : Grand Lyon

5ème arrondissement : le point en décembre 2017

Voilà maintenant 2 ans que nous avons pris contact pour la première fois avec la mairie du 5ème. Dans ce laps de temps la piste cyclable des quais de Saône a gagné 170 m et les double-sens cyclables ont été déployés dans le vieux Lyon. Sur le plateau par contre nous n’avons obtenu concrètement que 400 m de double-sens cyclable dans la rue Pauline-Marie Jaricot. Petite victoire, mais victoire malgré tout, qui facilite fortement la montée à Fourvière (surtout l’hôpital et le conservatoire) depuis Vaise.

Notre opération Ibandecyclable , la pétition qui à recueilli 5000 signatures et  la rencontre qui a suivi avec les élus, ce printemps, a cependant aboutit à un compte-rendu enthousiasmant où le maire Thomas Rudigoz promet d’étudier plusieurs dossiers qui nous tiennent à cœur, dont :

  • Un aménagement cyclable dans la montée du chemin neuf pour se rendre vers la presqu’ile depuis le plateau
  • Un aménagement cyclable rue Pierre Audry pour se rendre à Vaise depuis Trion
  • Un aménagement cyclable avenue du point du jour
  • Une éventuelle reprise de l’aménagement de l’avenue Barthélémy Buyer, lien vers l’horloge de Tassin dont l’aménagement prévu étudié et financé a été abandonné il y a quatre ans suite à des oppositions.

6 mois ont passés, Thomas Rudigoz a été élu à l’assemblée nationale et a laissé son poste de maire à Béatrice Gailliout. Nous n’avons pas de nouvelles des études qui devaient être menées.

Il est donc temps de frapper à nouveau à la porte de la mairie. Nous espérons que la nouvelle maire saura prendre la mesure de l’enjeu vélo.

Si vous souhaitez résoudre avec nous votre point noir quotidien : contact@lavilleavelo.org
Et pour nous donner du poids  : adhérez!

Pour qu’Emmanuel Macron tienne ses promesses, (re)votez!

Le gouvernement organise jusqu’à la fin de l’année les Assises nationales de la mobilité : une grande kermesse dont l’objectif assumé est de faire passer les « promesses de l’Etat dont les modalités de financement ne sont pas claires » à l’état de « projets abandonnés« !

On imagine bien que tous les partisans de l’A45, Notre-Dame-des-Landes et autres donnent de la voix pour rester en lice!

C’est donc l’occasion rêvée de rappeler les promesses de campagne de notre président actuel :

  1. Participer au financement des aménagements cyclables en collaboration avec les villes, dans le cadre d’appel à projet « territoires cyclables »
  2. Finaliser les itinéraires EuroVelo français (à horizon 2020) et mettre en œuvre le Schéma national des véloroutes et voies vertes (à horizon 2030)
  3. Rendre systématique l’apprentissage de la mobilité à vélo à l’école primaire, avec une initiation à la mécanique vélo
  4. Abaisser la vitesse maximale de référence à 30 km/h en ville (le maire pouvant par arrêté maintenir le 50 km/h sur les axes principaux)
  5. Augmenter le plafond d’exonération de l’indemnité kilométrique vélo jusqu’à 385 € par an

Hélas, le temps a coulé depuis l’élection et il semble que sa mémoire soit défaillante. Aidez nous à lui rappeler ses promesses dans la consultation en ligne ! Il faut voter pour les propositions les plus intéressantes.

Nous vous proposons une sélection des  idées qui nous plaisent et que nous aimerions vous voir soutenir :

  • D’abord, notre contribution officielle
  • Les dix premières contribution du thème « favoriser les mobilités douces » avec le filtre « les plus populaires », qui parlent toutes de créer des pistes cyclables
  • Cette contribution qui parle de train+vélo
  • Ici pour ceux qui veulent parler du stationnement sauvage sur les bandes cyclables (toujours avec le filtre « plus populaires »)
  • Ici pour faire évoluer le code de la route vers une meilleure prise en compte des spécificités du vélo en tant que véhicule
  • Celui-là et celui-là parce qu’on aime bien les transports en commun

Il y a également une réunion publique à Lyon le jeudi 16 novembre de 18h30 à 21h, pour venir il faut s’inscrire ici ! Date maximum pour vous inscrire : dimanche 13 novembre.

Si vous êtes retenu au tirage au sort, merci de nous écrire pour nous informer de votre présence. 

L’idée est de rappeler aussi notre argument principal : les investissements dans les aménagements cyclables ont des taux de rentabilité socio-économiques plus de dix fois supérieur aux projets routiers habituels de l’Etat ! Non seulement ils facilitent les déplacements en ville mais le vélo quotidien tranquille est un remède préventif très puissant contre le cancer, les AVC, l’hypertension, la dépression, le mal de dos, l’ostéoporose, le diabète… Pour achever de convaincre vos amis du MEDEF, dites leur que les salariés qui viennent travailler à vélo ont besoin de 15 % de congé maladie en moins que la moyenne!