Archives pour la catégorie Grands projets

« Après le déclassement de l’A6-A7, pas besoin de nouvelles autoroutes »

Le déclassement de la partie des autoroutes A6-A7 qui traverse Lyon améliore déjà les déplacements. Inutile de lui adjoindre de nouvelles infrastructures autoroutières.

Une tribune très instructive à découvrir sur Rue89 Lyon.

Stationnement sécurisé des vélos

Mini-hangar à vélo sécurisé à Grenoble. Image Caroline Thermoz-Liaudy.

Les voiries publiques du Grand Lyon offrent 400’000 places de stationnement pour les voiture. Presque 90% de ces places sont mises à disposition gratuitement. Les habitants du grand Lyon, qui possèdent pourtant 430’000 places dans leurs garages, peuvent donc aussi laisser leur voiture la nuit à proximité de chez eux.

A côté de cela, le Grand Lyon, conscient des qualités du vélo, nourrit de grandes ambitions pour ce moyen de transport. 10’000 arceaux vélo ont été installés dans les vingt dernières années et 1000 arceaux vélo seront installés chaque année jusqu’en 2020. Grâce à ce rythme ambitieux le nombre d’arceaux vélos rattrapera le nombre de places de stationnement voiture sur voirie dans seulement 390 ans.

rue du général Plessier lyon 2Une rue normale à Lyon.

Mais laissons cela. Parlons de quelque chose de beaucoup plus embêtant : un vélo laissé la nuit sur un arceau à une espérance de vie qui se compte en jours (ou plutôt en nuits). Rappelons que la majorité des immeubles ne possède pas de parking vélo et que ceux qui existent sont généralement inutilisables et donc inutilisés. Complétons en disant que 20% des victimes de vol ne rachètent pas de vélo et il devient évident que la présence de stationnement sécurisé (box vélo ou parkings avec contrôle d’accès) est une condition nécessaire pour que le vélo deviennent un moyen de transport « normal », touchant un public plus large que celui qui est prêt à accrocher son vélo dans son salon après l’avoir porté dans son escalier.

vandalisme arceaux véloArceaux vélos dans le quartier part-Dieu.

De telles places sécurisés existent dans le Grand Lyon, au nombre de 905 exactement. Elles sont accessibles sur abonnement annuel pour 35€/an. Elles sont toutes situées dans les parkings LPA dont elles occupent 0.3% de la superficie.

Les élus avec qui nous avons abordés la question de la quasi-absence de places sécurisées nous ont fait savoir que la question était intéressante, mais qu’ils avaient déjà fait le maximum. Faire plus (par exemple aller jusqu’à dédier 1% des parkings LPA) serait extravaguant.

Nous avons donc mené une petite enquête qui nous a menés aux confins du monde connu, à savoir à Grenoble. La métropole des Alpes y a installé depuis de nombreuses années déjà différents types de stationnement vélo sécurisé.

Parmi leurs essais, la solution qui nous parait la plus intéressante est un mini-hangar à vélo, venu tout droit de Hollande où on le trouve dans chaque rue depuis maintenant 40 ans. Les hollandais ont retenus cette solution pour les avantages qu’apporte le mini-collectif :

  1. Plus économe en place et en argent que des box individuels, l’abonnement est donc bon marché pour ses utilisateurs.
  2. Pas besoin de surveillance contrairement à un « grand » parking, il suffit juste au gestionnaire de donner une carte magnétique d’accès aux 5 abonnés (le support peut être la carte TCL ou la carte OURA).
  3. Facile à installer sur la voirie : long comme une petite voiture (et moins haut), en tassant un peu il se glisse en douceur dans une file de stationnement automobile.

Il faut donc mettre en œuvre cette solution partout où les logements collectifs ne disposent pas de stationnement vélo (c’est-à-dire partout). Nous devons convaincre nos élus d’autoriser quelques-unes de ces boites au milieu des files de stationnement des voitures.

Nous proposons de leur montrer ces installations en conditions réelles, à Grenoble, sur invitation de la métropole de Grenoble.

Bonnington square, LondresBonnington square, Londres

Mais avant cela, il faut les convaincre qu’il y a vraiment de la demande. Par exemple Monsieur Sansoz, adjoint aux déplacements du 2ème arrondissement, est inquiet à l’idée de se mouiller avec un « gadget » et à besoin d’être rassuré quant à l’utilité d’une telle mesure.

Quantifier le besoin est donc la première étape indispensable. Merci, chers lecteurs, de remplir ce formulaire si vous avez besoin d’un tel parking en bas de chez vous… et si vous êtes prêts à payer un abonnement (a priori entre 35€ et 50€/an) pour mettre votre vélo en sécurité.

 

 

 

Les nouveaux aménagements cyclable de la rentrée 2016

L’été touche bientôt à sa fin, et la réalisation  de nouveaux aménagements cyclables aussi. Plusieurs projets qui visent à mettre en place  sont sur le point de se concrétiser très bientôt, voir même déjà pour certains, voici une liste non exhaustive (À compléter par vos soins)

Sur le territoire de la Ville de Lyon :

  • quai Gillet et quai Saint Vincent (Lyon 1er et Lyon 4e). Deux bandes cyclables bilatérales (dans le sens de la circulation) sont créées sur le quai Gillet. Les travaux débuteront en septembre pour une durée de deux mois environ. Au printemps 2017, une piste cyclable à contresens sur le quai Saint Vincent sera également créée.
  • Piste cyclable du quai de Serbie (Lyon 6e)(livraison prévue pour le mois de septembre).
  • Piste cyclable du Quai Victor Augagneur entre la rue de la Part Dieu et le pont de la Guillotière: création d’une piste cyclable sur les quais hauts.
  • Cours Lafayette entre le quai Général Sarrail et l’avenue Maréchal de Saxe, dans le cadre du projet C3, livraison avant fin 2016 normalement.
  • Extension du double sens cyclable Grande Rue de La Guillotiere (entre les rues de Créqui et la rue André Phillip/rue de Tourville)
  • Piste cyclable du quai Jaÿr (Lyon 9e): livraison prévu en septembre
  • cours d’Herbouville-quai Lassagne (Lyon 1er et Lyon 4e): travaux sur le quai Lassagne au mois de septembre, démarrage des travaux sur le cours d’Herbouville en 2017 à l’issue de la concertation actuellement en cours, avec la participation de La Ville à Vélo.

Sur les autres communes du Grand Lyon :

  • Aménagement de voies mixtes Bus/Vélo sur la route de Genas à Bron entre l’avenue Pierre Brossolette et le carrefour des 7 Chemins (sous maitrise d’ouvrage du Sytral).
  • Extension de la voie verte Avenue Charle de Gaule à Saint-Genis-Laval (voir le communiqué de presse de la Ville de Saint-Genis-Laval ici) 
  • Piste cyclable du boulevard Ambroise Croizat à Vénissieux (jonction des portions existantes au niveau de la gare de Vénissieux).

D’autres projets ne sont pas encore démarrer, car non défini dans le détail (type d’aménagement, phasage des travaux etc…) :

· Quais de la Pêcherie et Saint Antoine dans le cadre du projet des Terrasses de la Presqu’île

· Quais de Bondy et Fulchiron

· Boulevard des Brotteaux

· Boulevard des Belges

· Pont Winston Churchill

 

Vous avez connaissance d’autres projets ? Envoyer vos infos !

 

Concertation Part-Dieu

Le 23 Juin nous avons été invités à une réunion de concertation spécifique aux aménagements cyclables, dans le cadre du projet Part-Dieu.

Le projet Part-Dieu est globalement un bon projet, mais certains points pêchent pour les vélos, notamment sur le mail Bouchut (vous savez, cette piste que tout le monde prend pour aller entre la gare et le centre-ville…) et le boulevard Pompidou.

Heureusement, les aménageurs semblent disposés à écouter nos remarques et à faire certaines modifications mineures.. affaire à suivre!

Pour ceux qui veulent en savoir plus le compte-rendu est ici !

https://nuage.lavilleavelo.org/index.php/s/62P3xYx2EaHROsM/download

 

Ouvrons Perrache mercredi prochain à 17h30!


perrache

Mercredi 15 juin se tient la réunion publique sur le thème « ouvrons Perrache« .

C’est une grande nouvelle pour les lyonnais: la résorption de la coupure urbaine et la réhabilitation des voutes sud était très attendue. Améliorer les cheminement piéton et vélo sous la gare, mais aussi  pour l’accès aux trains et tramway, est une excellente idée. Et en plus le train est un bon ami du vélo.

C’est donc un projet extrêmement ambitieux,  qui va dans le sens de la ville cyclable, que nous soutenons à 100%.

Nous sommes par contre allés à une première réunion publique où nous avons pu voir les premiers plans du futur parvis sud de la gare… pour l’instant les vélos ont, semble-t-il, été oubliés. La belle traversée cyclable sous les rails ne débouche que sur un trottoir.

Nous allons donc faire une gentille haie d’honneur à la prochaine réunion publique, pour encourager madame Guillemot (présidente du SYTRAL), messieurs Collomb (on ne le présente plus), Wauquiez (président de Région), Broliquier (maire du 2ème arrondissement),  etc… mais aussi pour leur signaler gentiment l’oubli.

Venez nombreux mercredi prochain  15 Juin à 17h30 au 10 place des archives, Lyon 2 (c’est le parvis sud de la gare Perrache) pour une haie d’honneur.

Dress code :gilet Fluo, lampes (frontales), vélos avec sonnette. Si vous en avez amenez vos pancartes « merci Gégé », « ouvrons Perrache » ou autre. Objectif: être nombreux et visible. Ramenez vos amis, vos parents, vos enfants. Fin de l’action à 18h.

Si vous voulez rester à la réunion publique après notre action (la réunion commence à 18h), c’est très bien. Dans ce cas il faut s’inscrire ici : http://www.lyon-confluence.fr/fr/agenda/reunion-publique-ouvrons-perrache-18h.html

A mardi!

Loic

Concertation boulevard Eugène Réguillon & rue Emile Decorps: à vous de jouer !

Dans le cadre du projet C3, le Boulevard Eugène Réguillon ainsi que la rue Emile Decorps vont être refait. Le Boulevard Eugène Réguillon va notamment être mis à double sens de circulation.

Malheureusement un mauvais présage plane sur ce projet: il se murmure que le Boulevard Eugène Réguillon sera simplement mis en zone 30km/h sans aménagement de type bandes cyclables. Avec le passage de plusieurs milliers de véhicules motorisé chaque jour, cette solution si elle est retenue n’est pas satisfaisante. 

La Ville à Vélo a besoin de vous pour inciter les pouvoirs public à réaliser un vrai aménagement en faveur du vélo !

Rendez-vous Mercredi à 18h10 devant le lycée Marie Curie 64 Boulevard Eugène Réguillon, 69100 Villeurbanne, pour un accueil cycliste en nombre et pour participer à la réunion de concertation afin de faire entendre notre voix. 

Capture d’écran 2016-05-19 à 20.21.43

Déclassement de l’A6-A7 : Réaction de VALVE & La Ville à Vélo sur TLM

Valveuses, Valveurs,

VALVE a été sollicité par TLM pour réagir à la réponse favorable de l’état à la demande de déclassement de l’A6-A7 de Gérard Collomb début mars dernier.

Découvrez la réaction de Fabien Bagnon en vidéo:


Le JT 04/05/2016 par TLM

Projet Part-Dieu: compte-rendu de la réunion inter-assos sur le vélo

Mercredi 23 Mars dernier a eu lieu une réunion spécifique vélo dans le cadre du projet Part-Dieu, réunissant les équipes du projet Part-Dieu et les associations cyclistes du Grand Lyon.

L’objectif était double:

  • Présentation des aménagements prévus dans le cadre du projet
  • Discussions autour des différents points abordés, propositions d’amélioration des associations

La Ville à Vélo se réjouit que l’équipe du projet Part-Dieu – Projet d’ampleur qui nous tient particulièrement à cœur (voir notre article publié sur le site de Rue89) – ait accordé une place particulière au vélo dans la concertation en consultant les associations cyclistes au travers de cette réunion spécifique. Les discussions étaient intéressantes et constructives.

Il reste des points à améliorer sur les aspects cyclables, les propositions par les associations ont été émises, nous espérons qu’elle ont été bien entendues et qu’elles seront prises en compte.

Le compte-rendu est visible ici: CR réunion associations cyclistes Projet Part Dieu 23 Mars 2016

Le Sytral a de nouvelles ambitions !

Le Sytral a de nouvelles ambitions : et si le vélo était son meilleur allié lorsqu’il s’agit de promouvoir la justice sociale, la qualité de vie et même l’efficacité des transports en commun ?

« La ville à vélo » et le collectif « Valve » ont accueilli les participants à la conférence-débat organisée par le Sytral , ce Vendredi 04 mars, à 18 heures , en organisant une haie d’honneur composée d’une trentaine de cyclistes . Lampes frontales , sonnettes et bonne humeur étaient au rendez-vous . Ce message festif et convivial avait pour but de rappeler que les associations cyclistes sont des partenaires indispensables à la réflexion sur le PDU (Plan de Déplacement Urbain).IMG_20160304_175733157Dans le cadre de cette conférence-débat, organisée autour des « Nouvelles mobilités » Mme Annie Guillemot , Présidente du Sytral a formulé trois enjeux prioritaires : la justice sociale, les préoccupations environnementales et l’efficacité de l’offre de transport .

Sur ces trois sujets, « La ville à Vélo » confirme que le cyclisme urbain ( et péri-urbain ) est un mode de déplacement incontournable car il entre en parfaite synergie avec les ambitions du Sytral .

Justice sociale : Le vélo permet de désenclaver des quartiers mal desservis par les transports en commun, une piste cyclable est peu coûteuse, le kilomètre parcouru revient à quelques centimes d’euros. Il est aussi une alternative à la marche pour les personnes âgées.

Environnement : Favoriser la part modale du vélo, c’est améliorer la qualité de l’air .

Efficacité de l’offre de transport :

– le vélo permet de rejoindre rapidement les Pôles de transport, les stations de Tram ou de bus. La création d’aménagements cyclables adaptés permettra aux utilisateurs de rejoindre la station de transports en commun dans un rayon de 3 à 5 km (et même plus…)

– le vélo permet de désengorger les Parc-Relais saturés ( 10 vélos se rangent sur l’emplacement d’une automobile ) à condition de créer des parkings-vélos sécurisés.

– il est une alternative crédible aux petits déplacements (une à deux stations de métro/bus/tram) , les transports en commun sont alors moins saturés en centre-ville.

– l’habitant qui se déplace facilement à vélo finit par se passer d’un véhicule personnel, il devient alors un utilisateur régulier des transports en commun .

Les nouvelles priorités que le Sytral a définies hier sont fondamentales et elles reçoivent notre soutien .

Dans cette perspective, les conditions d’une inter-modalité réussie entre le vélo et les transports en commun doivent être réunies : instances régulières de concertation, répartition harmonieuse des espaces de voirie, aménagements adaptés aux déplacements cyclables sont les points incontournables de notre mobilisation .

Nous voulons un PDU ambitieux , novateur et durable .

La Ville à Vélo et le collectif Valve.

Communiqué de Presse : https://nuage.lavilleavelo.org/index.php/s/fA3PuaJZY22QhI0