Archives pour la catégorie Lyon 5ème

conseil de quartier du 5ème

La ville à vélo étant présente au conseil de quartier de Champvert-Ménival-Point du Jour lors de la commission “voirie et patrimoine” s’est réunie le 7 décembre.

Nous avons abordé la question des aménagements cyclables. Cela a été pour nous l’occasion de faire entendre un point de vue nouveau et différent. Des échanges bien utiles!

Notre présence est d’autant plus importante que le maire, que nous avons rencontré, ne fera rien de sérieux pour le vélo tant qu’il n’y aura pas une demande forte de la part du conseil de quartier. Or le conseil de quartier, sans être opposé au vélo, ne s’y intéresse pour l’instant pas particulièrement et notamment ne connaît pas l’existence du plan mode doux.

A la prochaine réunion nous aimerions évoquer le plan mode doux 2009-2020, qui vise un maillage cyclable complet du 5ème arrondissement d’ici à 2020. Pour l’instant rien n’a été fait ou presque. Sans viser une réalisation totale d’ici 2020, nous allons proposer des pistes concrètes pour au moins une première réalisation d’un axe cyclable sur le plateau du 5ème d’ici 2020.

la prochaine commission voirie se tient en Janvier. Si vous habitez le 5ème envoyez un mail à loic@lavilleavelo.org pour contribuer à faire avancer le plan mode doux!

Aménagements de nouveaux doubles sens cyclable: bravo au Grand Lyon pour la communication

Afin de rendre le coeur de Lyon plus cyclable le Grand Lyon (suite à la signature des arrêtés nécessaires) commence à mettre en place de nouveaux double-sens cyclables dans les secteurs Presqu’île, Croix-Rousse [pentes et plateau],  Vieux Lyon et à la Confluence.

wp-image-663552187jpg.jpg
panneau d’information présent dans le Vieux Lyon à l’attention des différents usagers de la rue.

En tout pour la 1ère phase du plan DSC de la mairie de Lyon, 26 km de nouvelles rues équipées ! 

 

Presque toutes les voies à sens uniques seront équipées. Et contrairement à certaines croyances le double sens cyclable n’est pas dangereux ni accidentogène ! 

D’ailleur, nous vous  invitons à découvrir une vidéo fort intéressante qui vous présente le double sens cyclable.

Vidéo de présentation du double sens cyclable  par le CVTC

 

5ème arrondissement, suite des échanges avec monsieur Jabouley

plan-modes-doux-5eme-arrondissementExtrait du plan modes doux : aménagements cyclables à réaliser d’ici 2020. on en est loin.

Dans le 5ème arrondissement les élus nous écoutent très cordialement, mais le réseau cyclable souffre d’un retard considérable et pas grand chose ne bouge .

Les conseils de quartiers sont plutôt favorables au vélo, mais il faut maintenant transformer l’essai et avancer sérieusement sur au moins un projet cyclable

C’est l’objectif de notre échange avec monsieur Jabouley, adjoint au déplacements pour le 5ème arrondissement. Nous espérons qu’il se saisisse dans les prochains mois d’une des questions abordés.

« Bonjour Monsieur Jabouley,

Nous avons bien reçu votre lettre du printemps (en PJ) et nous nous excusons pour le long délai qui nous a été nécessaire pour formuler notre réponse. Nous avons en effet pris le temps d’établir un contact avec les conseils de quartier pour bâtir un avis le plus constructif possible.

Tout d’abord,nos adhérents ont remarqué que de nouveaux aménagements cyclables avaient été réalisés sur le plateau du 5ème et nous vous en remercions. Coté vieux Lyon, nous nous réjouissons de la réalisation prochaine de l’axe structurant des quais de Saône et avec lui du désenclavement du quartier Fulchiron/Quarantaine. Merci à vous et à la métropole pour cette avancée vers la ville à Haute Qualité de Vie (HQV).

Pour ce projet, les « arbitrages » que vous évoquez nous semblent en effet nécessaires. Sachez donc simplement qu’un aménagement cyclable de qualité insuffisante (largeur insuffisante, virages à angle droit, sauts de niveaux, obstacles visuels gênants, etc..) génère du mécontentement chez ses usagers quotidiens et que ceux-ci se comptent rapidement par milliers (contre seulement quelques personnes pour, par exemple, une place de parking). A titre d’exemple : le mercredi 30/09/2015 le Pont Bonaparte a vu passer 3400 cyclistes en une seule journée.

Concernant la difficile mise en place d’aménagement cyclables au Point du jour, notre avis est simple :
1- nous approuvons sans réserves la mise en œuvre de zones 30, ainsi que l’ensemble de la démarche « code de la rue »
2- mais la simple limitation des vitesses ne peut se substituer à des aménagements cyclables pour le réseau cyclable structurant (pour le réseau cyclable secondaire les choses sont plus nuancées)
Je suppose que vous en comprenez les raisons évidentes. Cela dit, chaque projet étant différent, nous sommes disposés à vous rencontrer autour d’une carte pour trouver un compromis à même de satisfaire tout le monde.

Pour les liaisons vers la presqu’ile, vers Tassin et au sein du 5ème (Barthélémy Buyer), vous évoquez des difficultés, voir des blocages. Nous supposons que cela ne remet pas en cause le plan modes doux (en PJ), ni sa légitimité, ni son échéance de 2020.

Aussi, pour vous aider à résoudre ces blocages, sommes entrés en contact avec le comité de quartier « collines des funiculaires ». Leur première priorité est la liaison cyclable vers la presqu’île. Nous partageons ce point de vue étant donné la croissance à deux chiffres des vélos électriques et l’arrivée imminente des Vélo’v électriques.

De plus, mettre le chemin neuf à sens unique descendant pour les voitures ne pose pas de problème particulier : la montée saint Barthélémy est loin d’être saturée et le détour est très faible. Quant aux riverains du chemin neuf, nombreux sont ceux qui verraient cette mesure d’un bon œil : nous allons contacter le collectif de riverains à ce sujet. Quoi qu’il en soit, il nous paraitrait inconcevable que la circulation soit modifiée suite à cette étude, sans utiliser cette occasion pour faire avancer le plan mode doux.

Si malgré tout vous ne souhaitiez pas avancer sur ce dossier majeur, nous pourrions d’abord envisager l’aménagement d’un axe structurant du plateau (Barthélémy Buyer, Pierre Audry, l’avenue du Point du jour). Pour cela nous pouvons vous aider à expliquer aux non usagers du vélo leur intérêt à réaliser des aménagements cyclables.

Concernant notre dernier point, le stationnement, nous sommes d’accord avec vous : les arceaux doivent être en-dehors de la zone piétonne du Vieux Lyon afin de ne pas l’encombrer.

Autour du Vieux Lyon (place Saint-Paul, quai de Bondy, etc.) le manque d’arceaux est très important mais le mobilier urbain (surtout des barrières) est présent en abondance, ce qui constitue un palliatif acceptable tant que la présence des vélos y est tolérée, ce qui semble être le cas pour l’instant.

C’est pourquoi nous nous permettons d’insister à nouveau : à notre sens le déploiement de box à vélo sécurisés pour les riverains est autant, sinon plus important que le déploiement d’arceaux. Bien que la compétence stationnement soit plutôt du ressort du Grand Lyon, le rôle des mairies d’arrondissement est déterminant dans l’affectation de l’espace public. En  pièce-jointe, vous trouverez un document d’information à ce sujet.

Nous proposons donc maintenant une réunion de travail entre vous-même, notre association, des représentants des conseils de quartier « Colline des funiculaire » et « Point du jour », des techniciens si vous le jugez utile, pour faire avancer un de ces points (Chemin Neuf ou Barthélémy Buyer ou Pierre Audry ou l’avenue du Point du jour ou le stationnement sécurisé). Vous pouvez ainsi choisir le point qu’il vous paraît le plus facile de faire avancer.

Merci encore pour votre écoute. N’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou par mail, nous sommes à votre disposition.

Bien cordialement,

Anne-Isabelle Gravejat

Pour le groupe Ville à Vélo du 5ème arrondissement

 

Réponse de la mairie du 5ème

Nos représentants « 5ème arrondissement » ont rencontré à l’automne le maire du 5ème arrondissement, Monsieur Rudigoz, et l’adjoint aux déplacements, monsieur Jabouley. Nous leur avons soumis nos propositions (voir ici) pour l’arrondissement qui, en résumé, portent sur 3 points :

  • Rappeler l’intérêt d’aménager les axes qui, en 2009, dans le plan modes doux, avaient été définis comme « axes structurants vélo à aménager avant 2020″.
  • Proposer des petits aménagements pour faciliter la circulation des cyclistes, principalement des double sens cyclable .
  • Porter à la connaissance de nos élus la problématique très aiguë du stationnement vélo, et surtout du stationnement sécurisé des vélos, qui reste à l’heure actuelle un frein majeur au développement du vélo, plus encore dans le 5ème arrondissement où de précieux vélos électriques seraient un plus.

Nous venons juste de recevoir la réponse de Monsieur Jabouley par courrier.Disponible ici, celle-ci est globalement positive : la mairie d’arrondissement va bien laisser les services du Grand Lyon avancer sur la réalisation du réseau cyclable et prendra peut-être même l’initiative d’aménager elle-même certaines rues.

Monsieur Jabouley nous adresse également quelques refus : pas de liaison cyclable entre le plateau du 5ème et la presqu’île, pas d’avancée sur le stationnement vélo des résidents…

Pour avancer plus avant, nous avons besoin de personnes pour s’assurer que les « arbitrages » évoqués par la mairie ne se fassent pas systématiquement au détriment de la qualité de circulation des vélos, comme c’est trop souvent le cas. Pour cela nous devons instaurer des relations régulières avec la mairie et aller aux réunions de concertation argumenter en faveur des variantes « avec aménagements cyclables ». Simplement faire savoir que nous existons suffit souvent à convaincre des assemblées de riverains qui sont généralement favorables au développement du vélo mais qui, de bonne foi, pensent qu’il n’y a pas de cyclistes ou ne voient pas quelles améliorations apporter à la situation actuelle.

Si vous êtes intéressé pour faire avancer la cyclabilité du 5ème arrondissement, en équipe avec les autres volontaires, faite le savoir en écrivant à « lyon5[at]lavilleavelo.org ».

Rencontre avec le maire du 5ème

Le 8 octobre 2015 nous avons rencontré M. Rudigoz, maire du 5ème arrondissement et M. Jabouley, adjoint aux déplacements du 5ème arrondissement, pour parler de la politique cyclable du 5ème arrondissement.

Le document écrit résumant nos remarques et nos demandes est ici.