Lyonnaises, la Ville à Vélo vous invite à porter la culotte !

Vendredi, on sera le 8 mars, la journée internationale pour le droit des femmes. Certains en profiteront pour vous vendre des soutiens-gorges ou des thermomix à moitié prix. Nous, on veut vous encourager à vous engager pour une métropole 100% cyclable.

On profite aussi de l’occasion pour rappeler les liens méconnus entre le vélo et l’émancipation des femmes, et pour pointer du doigt un usage encore inégalitaire du vélo.

“Puis vint la bicyclette” : le vélo, un outil d’émancipation historique pour les femmes.

D’abord réservé aux hommes pour des raisons morales, selon l’historienne Anne-Marie Clais, la démocratisation du vélo va se faire en parallèle de l’émancipation de la femme. Il lui permettra de casser certains codes, comme l’interdiction de porter un pantalon ou de se déplacer librement.

Il va aussi, plus symboliquement, permettre « d’introduire le mouvement et la vitesse dans un monde qui voulait croire en son immobilité. »

Pour un essai passionnant à ce sujet, c’est par ici : Portrait de femmes en cyclistes ou l’invention du féminin pluriel

Ce n’est pas un homme, que ce passant en culottes bouffantes, le mollet libre, la taille dégagée et coiffée d’un canotier. […] Est-ce une femme? Le pied hardi, la démarche vive, les mains dans les poches, vaquant à son gré et sans compagnon, s’attablant aux terrasses, les jambes croisées, le verbe osée: c’est un bicycliste.

Georges Montorgueil dans Les Parisiennes d’à présent

En 1893, Tessie Reynolds a 16 ans. Elle parcourt à vélo les 185 kms aller/retour entre Brighton et Londres. Son temps, 8h30, est un record mais ce que l’on retient surtout à l’époque, c’est sa tenue.

Un usage encore inégalitaire du vélo

Le vélo reste un enjeu majeur d’émancipation dans certains pays. A ce sujet, vous pouvez voir le très beau Wadjda (2012). Il raconte l’histoire d’une petite fille, Wadjda, née dans une famille saoudienne, et qui a beaucoup de mal à oublier le joli vélo aperçu, un jour, au coin d’une rue de Riyad.

En France, les statistiques de l’usage du vélo montrent qu’il reste inégalitaire, avec une composition à 60% d’hommes et à 40% de femmes. (Source)

Les raisons avancées pour le justifier sont multiples : les femmes auraient des types de déplacements différents (faire des achats, chercher les enfants à l’école) ; ne pourraient pas toujours se rendre au travail dans une tenue adaptée à la pratique du vélo ; seraient moins téméraires que les hommes face au trafic et à la vitesse… ça pique hein ?

Loin de nous l’envie de lancer dans les commentaires un débat sur la théorie du genre, mais il reste que, plus les aménagements cyclables sont sécurisés, plus ils sont utilisés par des femmes.

Dans les villes où la mobilité à vélo est facilitée et apaisée, les hommes et les femmes se déplacent autant à vélo. A Strasbourg, où l’on compte un nombre important de cyclistes, la part des femmes est presque aussi importante que celle des hommes. A Copenhague, les femmes sont même majoritaires parmi les cyclistes.

Frédéric Héran, auteur de La Bicyclette

Femmes cyclistes, éprises de liberté, de vitesse, d’air pur, devenez actrices d’une métropole 100% cyclable !

La mission que s’est donnée La Ville à Vélo est de rendre le déplacement à vélo plus simples et plus sûrs autour de la métropole de Lyon, pour tous et toutes. Avec un Conseil d’Administration aux deux tiers masculin pour environ 40% d’adhérentes, l’association n’atteint pas encore son objectif de représentativité.

Nous souhaitons donc encourager les talents féminins, parmi nos adhérents ou sympathisants, à nous contacter afin qu’elles s’impliquent davantage au sein de La Ville à Vélo : par exemple en tant que bénévoles pour la communication, l’organisation d’évènements, la participation aux permanences, et dans bien d’autres domaines selon vos compétences et vos envies ; ou bien en tant que représentantes locales (RLVV), pour réunir les “vélocionados” d’une commune ou d’un arrondissement et faire le lien entre l’association et les décideurs locaux. Nous recherchons particulièrement des personnes à : Vénissieux, Saint-Fons, Pierre-Bénite, Champagne, Saint Didier, Saint Cyr au-Mont-d’Or, et Collonges.

Il va sans dire que si vous n’êtes pas une femme et que vous souhaitez vous impliquer à La Ville à Vélo, nous vous accueillons quand même à bras ouverts.


Vous êtes disponible ce vendredi 8 mars en début de soirée ? Venez participer à la vélo-parade des femmes organisée par La Maison du Vélo !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.