Concertation Métro E : cyclistes, exprimez-vous !

Depuis le 4 mars 2019, les débats sont ouverts sur le projet de création d’une nouvelle ligne de métro à l’ouest de Lyon, par le 5e arrondissement et Tassin-la-Demi-Lune. Nous, cyclistes et sympathisants de La Ville à Vélo, sommes pleinement concernés par ce grand projet qui va transformer la façon dont on se déplace dans l’Ouest lyonnais.

Parce que le Métro E n’est pas qu’un projet de transports en commun, La Ville à Vélo défendra les intérêts des cyclistes dans la concertation qui aura lieu jusqu’au 6 mai 2019 ! Vous aussi, habitants de l’ouest lyonnais, venez soutenir l’avenir de votre territoire en militant pour que ce futur métro fasse la part belle au vélo.

Comment ? En prévoyant dans chaque gare des parcs de stationnement vélo sécurisés et ambitieux, en aménageant des pistes cyclables de rabattement vers les gares depuis l’ensemble des quartiers, et pourquoi pas en autorisant les vélos à embarquer dans le métro E…

Comment participer à la concertation ?

Le Sytral souhaite obtenir les avis et contributions des habitants sur le choix du tracé, l’emplacement des stations et leur accessibilité. Il y a plusieurs manières de s’exprimer :

  • Le Sytral a mis en ligne un site web dédié au projet qui détaille l’ensemble de l’opération. Informative et participative, cette plateforme permet de poser des questions et de donner son avis.
  • Le dossier et registre de concertation sont disponibles au siège du Sytral, à l’hôtel de la Métropole, aux Services urbains de la Ville de Lyon (Jean Jaurès à Lyon 7), en mairie de Lyon 5, Francheville, et Tassin-la-Demi-Lune.
  • En participant à l’une des rencontres publiques :
    • 14 mars, à 19 h à la Salle Grappelli à l’Iris (1, montée des Roches, Francheville)
    • 19 mars à 19 h, à la salle Marivaux, espace culturel Atrium (35, avenue du 8-mai 1945, Tassin-la-Demi-Lune).
    • 29 avril : réunion de clôture (lieu et horaire non précisé).
  • Des rencontres de proximité sont également organisées (sur les marchés, espaces commerciaux…), tout comme des ateliers cartographiques et des ateliers techniques thématiques.

Témoignage d’une cycliste franchevilloise en 2031

Morgane habite à Francheville-le-Bas et doit se rendre tous les jours à La Soie, à Vaulx-en-Velin, pour son travail. Avant, ce trajet lui prenait jusqu’à une heure en voiture… Le stress des bouchons, les coûts de l’essence et du stationnement, la pollution… Lorsque le métro E est arrivé, ce fût le soulagement ! Plus besoin de traverser la métropole : elle pouvait maintenant se rendre à Alaï, garer sa voiture au parc-relais et rejoindre son travail en moins de 30 minutes avec le métro E puis le A vers Vaulx-en-Velin.

Le seul problème, pour Morgane, restaient les embouteillages entre Francheville et Alaï… Jusqu’à 20 minutes pour faire moins de 3 km, sans parler du temps pour trouver une place au parc-relais…! Il fallait trouver une autre solution…

Morgane décida alors d’acheter un vélo. Elle fait maintenant le trajet de Francheville à Alaï en moins de 8 minutes : c’est rapide, fiable et agréable, car des pistes cyclables ont été aménagées dans tout le secteur pour rejoindre les stations de métro… En arrivant à Alaï, Morgane laisse sa monture dans une consigne sécurisée de plus de 300 places, accessible gratuitement avec son abonnement TCL, puis elle saute dans le métro direction Bellecour puis Vaulx-en-Velin… Dans le métro, Morgane prépare ses dossiers de la journée, ou lit un livre… Moins de 30 minutes plus tard, elle est arrivée à son travail.

One Comment

  1. Giovannetti

    Laisser la place aux deux roues est un gage d’avenir et de dynamisme locaux pour la libre circulation des personnes dans un pays innovant,circulant, respectueux des differences humaines et de son environnement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.