Quartier de la Part-Dieu: toujours plus pour les automobilistes, toujours moins pour les cyclistes

Alors que la SPL Lyon Part-Dieu célébrait le 17 octobre dernier l’ouverture au public de 500 places supplémentaires réservées aux voitures au sein du parking Villette, alors que le tunnel Vivier Merle sera bientôt réouvert à la circulation, La Ville à Vélo constate et dénonce des coups de rabot successifs de la Ville et de la Métropole de Lyon, tous deux actionnaires de la SPL Lyon Part-Dieu, à l’infrastructure destinée aux cyclistes :

  • Réduction de 1 500 à 1 150 places de la future vélo-station de la Place basse Béraudier
  • Fermeture du parking vélo au sein du parking “Cuirassiers”, sans solution de remplacement
  • Fermeture temporaire de la piste cyclable au pied de la Tour InCity et de la piste cyclable rue Paul Bert sans ouverture d’une déviation (infraction au règlement de voirie métropolitain)
  • Suppression de la piste cyclable protégée de la rue du Docteur Bouchut et remplacement par de simples bandes cyclables
  • Réaménagement de la rue Servient, de la rue Desaix et de la rue Bonnel sous les voies sans aménagement cyclable (infraction au code de l’Environnement : obligation de réaliser des aménagements cyclables en cas de travaux)

La Ville à Vélo regrette que les nombreuses interpellations de la SPL Part-Dieu, de son fait ou de celui de nombreu·x·ses cyclistes qui lui ont signalé leur démarche, soient restées sans suite. Cette succession de décisions et cette absence de réponse reflètent un mépris de la SPL Lyon Part-Dieu à l’égard des cyclistes.

 

Vitrine de la ville de demain

Le site du projet vante la « vitrine de la ville de demain ». La Ville à Vélo s’inquiète de ce qu’une telle trajectoire, confortée par plusieurs coups de rabot successifs, illustre « la ville de demain » que souhaitent Messieurs Collomb et Kimelfeld.

Déplorant l’absence d’une politique cyclable ambitieuse, La Ville à Vélo réitère son appel[1] lancé il y a déjà 3 ans: Messieurs Collomb et Kimelfeld, faites de la Part-Dieu le premier quartier d’affaires cyclable d’Europe !

 

Premier quartier d’affaires cyclable d’Europe

La Ville à Vélo rappelle que le développement du vélo dans toute la métropole passe par le développement d’un Réseau Express Vélo, par la multiplication d’axes continus, confortables et sécurisants, par la généralisation de la zone 30 et du double-sens cyclable dans les rues à sens unique, et par le développement d’une offre de stationnement, notamment sécurisée, afin de lutter contre le vol de vélos.

La Ville à Vélo demande pour le quartier de la Part-Dieu :

  • La généralisation de la zone 30 à tout le quartier ;
  • Des aménagements cyclables de qualité, et en particulier la mise en conformité avec la loi de la rue Desaix, de la rue Servient et de la rue Bonnel ;
  • Des déviations adaptées et sécurisées lors de la fermeture temporaire d’un aménagement cyclable ;
  • Le maintien des 1 500 places de la future station de la Place basse Béraudier, et un plan d’agrandissement pour que 8% des 125 000 usagers quotidiens de la gare Lyon Part-Dieu puissent trouver une solution de stationnement sécurisée (8% étant l’objectif de part modale vélo du Grand Lyon pour 2030 inscrite au PDU) ;
  • L’ouverture immédiate de 500 places vélo sécurisées pour la gare Lyon Part-Dieu, en attendant l’ouverture de la vélostation en 2024, ainsi que de 600 places vélo sécurisées dans le parking des Cuirassiers et 150 placesvélo sécurisées dans la coursive d’entrée au centre commercial rue Deruelle.

[1] https://www.rue89lyon.fr/2016/02/12/monsieur-collomb-faites-de-la-part-dieu-le-premier-quartier-daffaires-cyclable-deurope/

One Comment

  1. Avec les travaux de la Part Dieu qui ont coupé la principale piste cyclable, c’est très compliqué de traverser ce quartier. Il manque vraiment une piste pratique et cohérente pour longer la gare à l’est. jusqu’au cours Lafayette. Et sur ce cours Lafayette, il y a des zigzags avant la gare et après les voies de tramway qui ne sont vraiment pas agréables, voire dangereux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.