Plaidoyer pour une métropole 100% cyclable

La Ville à Vélo sollicite régulièrement les mairies des arrondissements de Lyon et des communes limitrophes afin de rencontrer les élus pour une réelle prise en compte des déplacements à vélo.

Objectif : développer et améliorer les aménagements cyclables pour permettre à tous les grands lyonnais qui le souhaitent de se déplacer à vélo dans de bonnes conditions.

Nous militons pour un réseau cyclable sans coupure, jalonné (signalisation adaptée aux itinéraires cyclistes) et pour du stationnement vélo sécurisé. Nous sollicitions l’implantation d’arceaux pour les vélos là où ils sont nécessaires. Nous demandons la mise en place des « cédez le passage cycliste au feu » sur un maximum de carrefours à feu, et le développement des doubles sens cyclables.

La Ville à Vélo est active dans le cadre d’instances participatives organisées par la Ville de Lyon et la Métropole :

-Réunions techniques bimensuelles de la Métropole

-Réunions plénières trimestrielles modes actifs de la Métropole

-Consultations ouvertes aux associations représentatives des modes actifs

Respect de la loi LAURE

La loi du 30 décembre 1996 sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (« LAURE ») oblige les collectivités et les aménageurs à réaliser un itinéraire cyclable (sous forme de piste, bande ou autre) lors de la rénovation ou de la requalification d’une voirie.

A Lyon, cette loi n’a pas toujours été respectée et elle est encore parfois contournée car elle suppose dans son application une véritable volonté politique. En effet, son respect suppose souvent de modifier la répartition de la voirie entre les différents modes de transport et donc de réduire la place accordée à l’automobile (voies ou stationnements).

La Ville à Vélo est une association qui est dotée d’un budget suffisant pour être en capacité de déposer un recours auprès du Tribunal administratif.

Nous faisons également intervenir régulièrement une avocate, qui incite les aménageurs à respecter la loi LAURE avant qu’un recours ne soit nécessaire.  En mars 2018, un courrier a ainsi été adressé à la Métropole de Lyon concernant le projet de réaménagement d’une partie du cours Vitton qui, en l’état, ne prévoit pas d’aménagement cyclable.