Archives du mot-clé double sens cyclable

ça bouge dans le 9eme

Nos échanges avec les élus et les conseils de quartier du 9ème sont fructueux: nous avons produits un plan d’action commun à soumettre au élus du 9ème.

Ce document fait légèrement double usage avec le plan modes doux, mais à le mérite d’être plus concret, plus actuel et d’exprimer sans doute possible les souhaits de tous les acteurs de la société civile.

Nous espérons maintenant que les élus du 9ème saisiront rapidement et efficacement cette opportunité d’améliorer fortement le quartier.

Pour en savoir plus, le document est disponible ici
https://nuage.lavilleavelo.org/index.php/s/e6vLrPUolLSVTVO/download

Aménagements de nouveaux doubles sens cyclable: bravo au Grand Lyon pour la communication

Afin de rendre le coeur de Lyon plus cyclable le Grand Lyon (suite à la signature des arrêtés nécessaires) commence à mettre en place de nouveaux double-sens cyclables dans les secteurs Presqu’île, Croix-Rousse [pentes et plateau],  Vieux Lyon et à la Confluence.

wp-image-663552187jpg.jpg
panneau d’information présent dans le Vieux Lyon à l’attention des différents usagers de la rue.

En tout pour la 1ère phase du plan DSC de la mairie de Lyon, 26 km de nouvelles rues équipées ! 

 

Presque toutes les voies à sens uniques seront équipées. Et contrairement à certaines croyances le double sens cyclable n’est pas dangereux ni accidentogène ! 

D’ailleur, nous vous  invitons à découvrir une vidéo fort intéressante qui vous présente le double sens cyclable.

Vidéo de présentation du double sens cyclable  par le CVTC

 

Projet double sens cyclable entre l’av. du Maréchal de Saxe et le bd Marius Vivier Merle

Le 4 mai dernier, M. Laurent Peiser, 3e Adjoint au Maire du 3ème arrondissement délégué à la voirie et aux déplacements, avait convié La Ville à Vélo à la présentation de son projet «double sens cyclable entre l’avenue Maréchal de Saxe et le boulevard Marius Vivier Merle ».

En effet, beaucoup d’axes secondaires sont agencés en tête-bêche, ceci afin d’éviter que la circulation automobile ne se reporte dessus et les transforme en axes passants, donc dans un souci d’apaisement de la circulation dans ces secteurs. Problème : cette politique de circulation contraint aujourd’hui autant les vélos que les automobiles.

Ce projet, dont le début des travaux est prévu pour cet été,  sera donc le premier d’une série d’aménagements qui rendront possible la circulation des vélos en double sens sur ces axes en tête-bêche, afin de favoriser la mobilité active.

 

Les axes concernés et les aménagements prévus

Le projet concerne l’aménagement de l’axe rue Villeroy, rue d’Arménie et rue du Pensionnat, entre l’avenue de Saxe et le boulevard Vivier Merle.

Double sens cyclable villeroy

Les aménagements réalisés dépendront de la configuration des espaces (notamment la largeur des rues) mais prévoient dans tous les cas de dédier un maximum d’espace au vélo. Il y aura globalement trois aménagements-types :

  • sur les tronçons à sens unique de circulation automobile et assez larges : une bande cyclable sera tracée de chaque côté
  • sur les tronçons à sens unique de circulation automobile et moins larges : des pictogrammes vélos seront tracés dans le sens de circulation, ainsi qu’une bande cyclable dans le sens inverse
  • sur les tronçons à double sens de circulation automobile, il n’y a pas assez d’espace pour y tracer des bandes cyclables, le projet prévoit donc de tracer des pictogrammes vélos dans les deux sens. Une autre proposition est aussi en discussion, car la configuration serait idéale pour un type d’aménagement qui commence à se développer en France : le Chaucidou ou Chaussée à Voie Centrale Banalisée.

Chaucidou

Plus de détails sur les aménagements prévus dans le projet sur le Compte Rendu à télécharger.

Cette présentation a été aussi l’occasion d’évoquer la question de la pertinence du double marquage pointillé dans les bandes cyclables qui matérialise, le long des espaces de stationnement, une zone de sécurité pour l’ouverture des portières. On constate qu’ils sont souvent considérés à tort comme une extension des limites de l’espace de stationnement par les automobilistes qui se garent en empiétant sur cette zone de sécurité, ce qui réduit in fine l’espace dédié aux cyclistes. Mais c’est une norme imposée par le Grand Lyon en matière de sécurité des aménagements cyclables… A suivre !

En tout les cas, ce projet est très encourageant, et nous remercions M. Peiser pour son implication dans le développement de la circulation à vélo. Nous invitons également les autres arrondissements et les 58 autres communes de la Métropole à s’en inspirer et participer à cette dynamique !