Archives du mot-clé gare sncf

Réunion publique réaménagement du Pôle d’échanges Lyon Part-Dieu

La gare Part-Dieu sera très bientôt rénovée et agrandie.  Nous pensons à la Ville à Vélo que c’est une excellente nouvelle, car le train est notre allié.

Ce projet s’accompagne de la création d’une tour de 43 étages. Nous pensons que c’est une bonne chose : mieux vaux construire au milieu de Lyon, bien accessible à vélo et en train, plutôt que dans une zone d’activité au bord d’une autoroute.

Ce projet est soumis à enquête publique. Une réunion à lyon Jeudi 5 octobre 2017 à 18h30 à la Bourse du Travail. Seront présents :

  • Laurent Wauquiez, président de la région
  • David Kimelfeld, président de la métropole
  • Georges Kepenekian, maire de Lyon

Bref, tous les gens qui décident si nous aurons droit à des aménagements cyclables ou pas dans notre ville, notre région, notre vie.  Cette réunion publique est donc une très bonne occasion de se démarquer et de leur montrer que nous nous intéressons à ce qu’ils font.

Pour cela nous avons besoin de vous pour un accueil cycliste, de 18h10 à 18h30.  Le but est de venir le plus nombreux possible avec nos vélos, des gilets jaunes, nos sonnettes et notre banderole d’association : nous saluons gentiment les gens qui rentrent dans la salle et le premier qui voit Laurent Wauquiez à gagné. L’objectif est bien sûr de donner plus de poids à nos représentants qui sont dans la salle et qui essayerons de porter les trois points qui nous tiennent à cœur:

1 – Pourquoi construire seulement 1 650 places pour les vélos quand la fréquentation de la gare doit passer à 175 000 usagers par jour? Est-ce que cela signifie que la part modale prévue du vélo pour l’accès à la gare est de 1 à 2%? Pourtant les objectifs du plan de déplacement (PDU) sont de quadrupler l’usage pour passer à 8%. Si on n’a pas au moins 15% dans le quartier Part-Dieu, comment est-ce possible d’avoir 8% en moyenne dans le Grand Lyon?

Objectifs du PDU pour le Grand Lyon

Vue en coupe du projet. Le vélo n’est pas oublié (il faut bien le chercher : voyez vous la vélostation sur le plan?) mais ce qui est prévu est-il à la hauteur de l’enjeu de la mobilité de demain?

2 – Pourquoi l’étude « air et santé » conclut à un bilan défavorable sur le projet alors qu’élargir la gare, créer une vélostation favorise le vélo, qui induit de l’activité physique douce dont les bénéfices forts pour la santé peuvent être monétarisés de la même manière que les effets de la pollution atmosphérique? Ce point de méthodologie est capital car s’il n’évolue pas, les aménagements cyclables ne pourront jamais être jugés à leur juste valeur!

3 – Enfin nous tenons absolument à faire connaître le superbe potentiel de ce quartier pour devenir le 1er quartier d’affaire cyclable de France. Mais pour que ce potentiel soit exploité, il faut donner une suite à ce projet : il faut des axes cyclables de type « haute qualité – haute capacité » depuis Vaulx-en-Velin, Bron, le plateau du 5ème, etc. pour permettre à tous les voyageurs et travailleurs de converger rapidement, confortablement (contrairement à aujourd’hui) vers la gare, qui devient alors la véritable porte d’entrée de Lyon.

Nous vous attendons donc nombreux à notre accueil cycliste (18h10 devant la bourse du Travail). Si vous avez le temps n’hésitez pas à venir débattre ensuite (18h30-20h30).
Enfin, même si vous ne pouvez pas être là, n’hésitez pas à partager cet article et contribuer à la consultation publique sur internet!

 

Rencontre avec la Mairie de Tassin

Compte-rendu réunion du 11 avril 2016 Mairie de Tassin

Présents :

Louis PALAZON : Troisième adjoint au maire, délégué dans les domaines suivants :
– L’urbanisme opérationnel et prévisionnel
– Les déplacements et les transports
– La circulation et le stationnement

Pour La Ville à Vélo :

– Pierre Debarnot ( représentant LVV 9ème )- Florence Delaunay ( vice-présidente LVV )- Emmanuel Gagnière( représentant LVV 9ème )- Julien Mazille ( représentant LVV Tassin )

Ordre du jour : trois questions adressées à M.Palazon

1) Connaissez-vous l’enquête Ménages-déplacements 2015 ?

M. Palazon a répondu qu’il connaissait ces chiffres et qu’il était au courant de la baisse des déplacements effectués en automobile sur la Métropole . Il a également confirmé que la part modales des transports en commun et des modes actifs étaient en progression sur son territoire .L’idée d’un rééquilibrage du partage de la voirie entre ces différents moyen de transports n’a pas été rejetée.

2) Quelles sont les difficultés liées à la circulation dans votre agglomération ?

M. Palazon a confirmé les difficultés de circulation soulignées par La Ville à Vélo : les embouteillages sont un réel problème .L’accès à Vaise est, par exemple, un point noir, pour les automobilistes comme pour les cyclistes .

3) Comment promouvoir le déplacement à vélo à Tassin ?

– M. Palazon reconnaît que les dispositifs cyclables sont insuffisants à Tassin . Il ajoute que les raisons de cette situation en incombent au Grand Lyon dont la politique serait « incohérente et mal adaptée aux réalités de la commune ».

La Ville à Vélo explique que la loi Laure , qui oblige à réaliser un dispositif cyclable à chaque fois qu’une voie urbaine est rénovée est une bonne loi pour les finances car elle minimise les coûts . Cette loi Laure a cependant un effet négatif : le caractère discontinu des équipement cyclables .

Sans rentrer dans la polémique et prenant acte des divergences de point de vue entre la mairie de Tassin et le Grand Lyon, l’association insiste sur la nécessité de ne pas laisser la situation en l’état car les cyclistes en sont les premières victimes.

La Ville à Vélo a présenté à M. Palazon un document qui recense plusieurs propositions, dont voici les plus importantes :

1) l’accès à la gare de Tassin est très difficile pour les cyclistes. Le parking à vélo est utilisé par les utilisateurs de moto et de scooter.

M. Palazon convient de ces difficultés et la mairie de Tassin réfléchit à la création d’un axe piéton-vélo pour améliorer l’accès à la gare .En attendant, La Ville à Vélo propose une bande cyclable en contre-sens, peu coûteuse et immédiatement réalisable .

2) l’accès à Vaise est un point noir très dangereux pour les vélos .

M. Palazon déclare souhaiter que cette difficulté soit rapidement résolue , grâce à une piste cyclable sur l’avenue Victor Hugo . Pierre Debarnot ( LVV Vaise) précise que Mme Mérabti, élue de la Mairie du 9ème travaille actuellement sur ce sujet .

M. Palazon souhaite être associé à cette concertation et souligne tout l’intérêt qu’il porte à la création d’un dispositif cyclable sur cet axe.

La Ville à Vélo souligne le caractère constructif de cet entretien et remercie M.Palazon pour son attention .

F.Delaunay