Archives du mot-clé sytral

La Ville à Vélo interviewée par Lyon Capitale !

Dans son numéro du mois d’octobre, le magazine LYON CAPITALE fait le point sur les ambitions « cyclistes » de la Métropole de Lyon.
Dans une long interview, Fabien Bagnon, administrateur et porte parole de la Ville à vélo, a rappelé le fort développement du trafic vélo à Lyon : +370 % en 10 ans.
Si la tendance se confirme dans les prochaines années, Lyon est en capacité de rattraper Strasbourg d’ici 2020 et de devenir la 1ère villearticle-lyon-capitalecyclable de France.
A condition que les élus partagent cet objectif ambitieux et renforcent la politique cyclable actuelle : aménagements cyclables mais aussi parkings vélos sécurisés, apprentissage du vélo, généralisation de la zone 30, zones de rencontres…
Les relations laborieuses avec le Sytral y sont abordées ainsi que le départ de Gilles Vesco et la reprise de la délégation aux nouvelles mobilités par Martial Passi.
Pour en savoir plus sur les positions et propositions de LVV,  achetez le dernier numéro de Lyon Capitale

Nuits de Fourvière, Euro de Football, TCL + Vélo c’est possible !

Avec les mesures de sécurité déployées pour les événements (Nuits de Fourvière, Euro de Foot) du mois de juin, il va devenir bien compliqué de circuler en voiture ou en transport en commun (certaines lignes sont déviées, voire fermées, sans parler de la surcharge…) dans Lyon.

Pas de panique ! Le vélo fait partie de la solution ! Utilisé seul ou bien en complément du réseau de transport en commun, il vous permettra d’arriver à l’heure et de bonne humeur à votre événement.

 

Un parc relais vélo du réseau TCL. © Jacques Léone // Grand Lyon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En fin d’article, vous trouverez deux plaquettes de communication des TCL qui présentent les différentes solutions pour rejoindre le grand stade, la fan zone, ainsi que le théâtre romain en transports en commun.

Malheureusement, elles ne font aucunement référence au vélo… un malencontreux oubli certainement. 

La Ville à Vélo vous présente donc la palette de solutions vélo à votre disposition, à utiliser seules ou bien en complément du réseau TCL :

Info de dernière minute: un parking vélo sera mis en place à proximité immédiate du Grand stade ! Pour la fan zone pas de restriction (stationnement, station vélov  fermer etc…) connu à l’heure de la publication de cet article. 

 

Les Nuits de Fourvière avec TCL

La fan zone et le grand stade avec TCL

Ouvrons Perrache mercredi prochain à 17h30!


perrache

Mercredi 15 juin se tient la réunion publique sur le thème « ouvrons Perrache« .

C’est une grande nouvelle pour les lyonnais: la résorption de la coupure urbaine et la réhabilitation des voutes sud était très attendue. Améliorer les cheminement piéton et vélo sous la gare, mais aussi  pour l’accès aux trains et tramway, est une excellente idée. Et en plus le train est un bon ami du vélo.

C’est donc un projet extrêmement ambitieux,  qui va dans le sens de la ville cyclable, que nous soutenons à 100%.

Nous sommes par contre allés à une première réunion publique où nous avons pu voir les premiers plans du futur parvis sud de la gare… pour l’instant les vélos ont, semble-t-il, été oubliés. La belle traversée cyclable sous les rails ne débouche que sur un trottoir.

Nous allons donc faire une gentille haie d’honneur à la prochaine réunion publique, pour encourager madame Guillemot (présidente du SYTRAL), messieurs Collomb (on ne le présente plus), Wauquiez (président de Région), Broliquier (maire du 2ème arrondissement),  etc… mais aussi pour leur signaler gentiment l’oubli.

Venez nombreux mercredi prochain  15 Juin à 17h30 au 10 place des archives, Lyon 2 (c’est le parvis sud de la gare Perrache) pour une haie d’honneur.

Dress code :gilet Fluo, lampes (frontales), vélos avec sonnette. Si vous en avez amenez vos pancartes « merci Gégé », « ouvrons Perrache » ou autre. Objectif: être nombreux et visible. Ramenez vos amis, vos parents, vos enfants. Fin de l’action à 18h.

Si vous voulez rester à la réunion publique après notre action (la réunion commence à 18h), c’est très bien. Dans ce cas il faut s’inscrire ici : http://www.lyon-confluence.fr/fr/agenda/reunion-publique-ouvrons-perrache-18h.html

A mardi!

Loic

Réunion déplacement Lyon 9ème

La réunion a eu lieu le 8 décembre 2015 à la Mairie du 9ème suite à notre 1ère rencontre avec Mme MERABTI (conseillère du 9ème arrondissement). Elle a duré de 16h30 à 19h30.

Etaient présents:

Mme MERABTI ,M MEYLAND (responsable mode doux de la metropole),M SOULARD (mobilité urbaine),M RACCURT ( Keolis),M AYMAR ( Sytral)

Les représentants des conseils de quartier :

Mme ZAPATA, M ATALI (la Duchère), Mme ROLLAING ( Saint Rambert) M PAVY( Vaise ) M PREVOST ( Gorge de loup)

Pour la ville à vélo Emmanuel GAGNIERE, Pierre DEBARNOT (représentants du 9ème), Julien MAZILLE (représentant TASSIN)

M MEYLAND nous a présenté les axes structurants mode doux pour le 9ème :

Rue de Saint Cyr de Gare de Vaise à Saint Rambert : Deux projets sont à l’étude sur cette rue dans un but premier de favoriser les transports en commun, le vélo ne parait pas être la priorité.

Rue de Bourgogne/avenue du 25ème régiment de tirailleur Sénégalais/Champagne Cet axe est aussi un axe structurant pour les TCL, et d’après la personne de Kéolis présente hier, la compatibilité n’est pas garantie, ou alors il faudra entreprendre des travaux lourds, itinéraire particulièrement difficile à aménager.

A la question des travaux à court terme menés par la Métropole dans le 9ème sont prévus :
– la liaison pont Mazarik/pont Clémenceau
– l’accès vélo au couloir de bus rue Sidoine Apollinaire

Bref pas de révolution cyclable dans notre quartier en perspective qui reste le grand oublié de la Métropole pour les aménagements cyclables.
Nous avons présenté et défendu notre projet pour le 9ème :

– liaison Tassin/Valmy
– liaison avec le 5ème via la rue Pierre Audry et la rue sergent Berthet
– liaison Ile Barbe/ Saint Paul
– liaison La Duchère ( Champagne, Ecully)/ Valmy

Au final cette réunion a permis de rencontrer les membres des conseils de quartier qui nous soutiennent et souhaitent voir se développer les axes cyclables, nos propositions leur ont paru cohérentes et une visite technique à vélo aura lieu le 11 Avril avec Mme Merabti, Nous avons été écoutés et pu échanger avec tous les acteurs présents qui ont compris le manque criant d’infrastructure dans notre arrondissement.

Une réunion entre les Mairies de Tassin et du 9ème pour avancer sur la liaison Tassin/ Lyon 9 devrait avoir lieu bientôt à la demande Mme Merabti.

Les gros points noirs restent les axes structurants proposés par la Métropole pour lesquels il y a une forte réticence de Kéolis à faire une place au vélo (rue de Saint Cyr) de plus il s’agira de travaux lourds qui n’auront pas lieu dans l’immédiat.

Nous continuons à penser qu’un maillage de proximité qui est le cœur de notre projet est simple à mettre en place, peu onéreux, et permettra de créer rapidement des axes structurants efficaces permettant de relier les différents quartiers entre eux et de venir à Lyon facilement. Maintenant que la Mairie du 9ème a toutes les données en main c’est à elle de faire avancer le dossier.

Nous continuons donc notre lobbying auprès de la Mairie du 9ème afin de faire réaliser ce maillage de proximité mais nous serons aussi présents auprès de la Métropole car les projets à court terme semblent ridicules au vu des besoins et des autres aménagements réalisés dans la Métropole.

Compte rendu détaillé et projet pour le 9ème sur le cloud ici.

Le Sytral a de nouvelles ambitions !

Le Sytral a de nouvelles ambitions : et si le vélo était son meilleur allié lorsqu’il s’agit de promouvoir la justice sociale, la qualité de vie et même l’efficacité des transports en commun ?

« La ville à vélo » et le collectif « Valve » ont accueilli les participants à la conférence-débat organisée par le Sytral , ce Vendredi 04 mars, à 18 heures , en organisant une haie d’honneur composée d’une trentaine de cyclistes . Lampes frontales , sonnettes et bonne humeur étaient au rendez-vous . Ce message festif et convivial avait pour but de rappeler que les associations cyclistes sont des partenaires indispensables à la réflexion sur le PDU (Plan de Déplacement Urbain).IMG_20160304_175733157Dans le cadre de cette conférence-débat, organisée autour des « Nouvelles mobilités » Mme Annie Guillemot , Présidente du Sytral a formulé trois enjeux prioritaires : la justice sociale, les préoccupations environnementales et l’efficacité de l’offre de transport .

Sur ces trois sujets, « La ville à Vélo » confirme que le cyclisme urbain ( et péri-urbain ) est un mode de déplacement incontournable car il entre en parfaite synergie avec les ambitions du Sytral .

Justice sociale : Le vélo permet de désenclaver des quartiers mal desservis par les transports en commun, une piste cyclable est peu coûteuse, le kilomètre parcouru revient à quelques centimes d’euros. Il est aussi une alternative à la marche pour les personnes âgées.

Environnement : Favoriser la part modale du vélo, c’est améliorer la qualité de l’air .

Efficacité de l’offre de transport :

– le vélo permet de rejoindre rapidement les Pôles de transport, les stations de Tram ou de bus. La création d’aménagements cyclables adaptés permettra aux utilisateurs de rejoindre la station de transports en commun dans un rayon de 3 à 5 km (et même plus…)

– le vélo permet de désengorger les Parc-Relais saturés ( 10 vélos se rangent sur l’emplacement d’une automobile ) à condition de créer des parkings-vélos sécurisés.

– il est une alternative crédible aux petits déplacements (une à deux stations de métro/bus/tram) , les transports en commun sont alors moins saturés en centre-ville.

– l’habitant qui se déplace facilement à vélo finit par se passer d’un véhicule personnel, il devient alors un utilisateur régulier des transports en commun .

Les nouvelles priorités que le Sytral a définies hier sont fondamentales et elles reçoivent notre soutien .

Dans cette perspective, les conditions d’une inter-modalité réussie entre le vélo et les transports en commun doivent être réunies : instances régulières de concertation, répartition harmonieuse des espaces de voirie, aménagements adaptés aux déplacements cyclables sont les points incontournables de notre mobilisation .

Nous voulons un PDU ambitieux , novateur et durable .

La Ville à Vélo et le collectif Valve.

Communiqué de Presse : https://nuage.lavilleavelo.org/index.php/s/fA3PuaJZY22QhI0

On peut prendre le tram avec son vélo depuis le lundi 4 juin.

En dépit des demandes répétées de La Ville À Vélo et des cyclistes lyonnais,
le préfet du Rhône et le président du Sytral se renvoient la balle pour éviter de modifier l’article 15 du règlement des TCL qui interdit les vélos dans le tramway, autoriser le vélo dans le tramway en dehors des heures de pointe. Comme à Montpellier, à Strasbourg, à Bordeaux, à Clermont-Ferrand, à Orléans, au Mans, à Mulhouse, à Nantes et à Grenoble…

 

Mais c’est À TOULOUSE ! 🙁

A Lyon, il faut encore transporter son vélo hors d’usage sur son dos


Lu dans la Dépêche

On pourra prendre le tram avec son vélo, À partir d’aujourd’hui lundi 4 juin.
Jusqu’ici, seul le transport de vélos pliés (mini-vélos pliants) était autorisé sur l’ensemble du réseau T.(1).. (métro, tram, bus).
Une mesure qui fait suite à la demande d’usagers et d’associations, notamment de l’association Vélo.

La montée à bord accompagnée d’un vélo s’effectue au niveau de la porte arrière de la rame du tram (dans le sens de la marche).
Il est recommandé de rester à l’arrière de la rame afin de ne pas gêner les voyageurs et de préparer la descente pour faciliter la fluidité lors de l’arrêt en station.

Les vélos sont bienvenus dans le tramway du lundi au dimanche en heures creuses sous réserve que la capacité de la rame soit suffisante.
Ils ne sont pas autorisés en semaine pendant les heures de pointe, de 7 À 9 heures et de 16 À 19 heures.
Le transport du vélo dans le tram est gratuit.

« C’est une demande que nous faisions avant même la mise en service du tram », rappelle (2), président de l’association Vélo, qui se félicite de cette décision « qui amènera une souplesse de plus pour les cyclistes et qui marche très bien dans des villes voisines comme Montpellier et Bordeaux ».

Montpellier, Strasbourg, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Orléans, Le Mans et Mulhouse, autorisent en effet déjà le transport de vélos dans le tram en heures creuses. À Saint-Étienne, il est autorisé uniquement le dimanche et les jours fériés, tandis que Nantes et Grenoble l’autorisent avant 7 heures et après 19 heures. À Lille, le transport de vélos est interdit « en cas d’affluence ».

Dans tous les réseaux, les vélos ne sont pas prioritaires, et sont admis sous réserve qu’ils ne gênent pas les autres voyageurs, rappelle-t-on à Tisséo. Il s’agit de limiter les conflits avec les autres voyageurs, en cas d’affluence, et avec les personnes en fauteuil roulant, poussettes, ainsi que les risques d’accident lors des freinages d’urgence (en moyenne un par jour selon l’exploitant).

La vitesse commerciale d’un tramway étant de 20 km/h, l’objectif n’est pas de gagner du temps sur le trajet mais de « rapprocher des cyclistes habitant loin du centre ou d’une station de tram », précise (2).
L’intérêt reste limité au tramway, seul mode de transport urbain acceptant les vélos.
Avec le prolongement de la ligne T1 vers Palais de Justice, d’une part (ligne Garonne), et vers l’aéroport (ligne Envol ou T2), l’opportunité sera étendue en 2014

(1) TISSEO
(2) Sébastien Boisvieux