Archives du mot-clé parlons vélo

Communiqué de presse : Vers une « génération vélo » ? La FUB se réjouit de la tenue d’une promesse électorale.

Le comité interministériel sécurité routière réuni le 9 Janvier 2018 prévoit un apprentissage systématique du vélo à l’école primaire. C’est une satisfaction pour la FUB, qui avait obtenu cet engagement de la part du candidat Emmanuel Macron, de même que de 92% des candidats aux législatives ¹.

Donner toute sa place au vélo, dès l’école primaire

Le gouvernement entend « généraliser le « savoir rouler », (…) afin que les jeunes puissent acquérir une réelle autonomie à vélo pour l’entrée au collège. »²

Les collégiens sont la population la plus touchée par les ravages de la sédentarité, aujourd’hui largement sous-estimés. Leur donner le goût et leur faire découvrir la pratique du vélo dès l’école primaire est le moyen le plus efficace pour qu’émerge une « génération vélo », qui utilisera la bicyclette naturellement durant toute sa vie pour ses déplacements quotidiens. Par ailleurs, cette mesure vertueuse incitera les parents à se questionner sur leurs propres déplacements.

Olivier Schneider, président de la FUB : « C’est une bonne surprise. Cette annonce de la mise en oeuvre d’une mesure phare que nous demandions depuis des années intervient avant même le lancement officiel du plan vélo par la ministre des Transports prévu pour février. » Former au vélo une génération entière : le défi est de taille, mais essentiel : le coût de la sédentarité – en constante augmentation – est en passe de dépasser celui du tabagisme.

Des moyens pour développer la pratique du vélo : la FUB prête à participer

Gare aux solutions de facilité : il ne faudra pas se contenter de théorie ou de parcours dans la cour d’école. L’« autonomie à vélo » s’acquiert grâce à une formation qui donne les moyens aux nouveaux cyclistes de se déplacer seuls et en circulation. A terme, elle se traduit par l’usage effectif du vélo lors des déplacements quotidiens et en particulier vers le collège. Pour ce faire, il faut que l’apprentissage soit complet et de qualité, que les parents soient assurés de la capacité de leurs enfants à se rendre au collège à vélo, et que ces collégiens bénéficient d’infrastructures cyclables de qualité, y compris pour le stationnement des vélos.

La FUB encourage donc le gouvernement à allouer des moyens à la hauteur de l’enjeu ; elle propose son expertise et celle de ses associations locales pour accompagner l’élaboration des contenus pédagogiques. Avec un réseau d’une centaine de vélo-écoles en 2018 (70 en 2016), la FUB est devenue l’acteur majeur de l’apprentissage de la mobilité vélo auprès des adultes et des enfants.

Aussi, elle prendra toute sa part dans la réussite de ce projet ambitieux, qui constitue le pré-acte du plan national vélo à venir. Comme l’explique Olivier Schneider : « Cette première mesure forte sera efficace, à condition que le gouvernement l’intègre au sein d’un véritable plan vélo : sincère, assumé et financé. »

—————-

1 Dans le cadre de sa campagne « Parlons-vélo ». Voir https://www.parlons-velo.fr/elections-presidentielles

2 Voir le dossier CISR https://goo.gl/RR9yU2

Pour qu’Emmanuel Macron tienne ses promesses, (re)votez!

Le gouvernement organise jusqu’à la fin de l’année les Assises nationales de la mobilité : une grande kermesse dont l’objectif assumé est de faire passer les « promesses de l’Etat dont les modalités de financement ne sont pas claires » à l’état de « projets abandonnés« !

On imagine bien que tous les partisans de l’A45, Notre-Dame-des-Landes et autres donnent de la voix pour rester en lice!

C’est donc l’occasion rêvée de rappeler les promesses de campagne de notre président actuel :

  1. Participer au financement des aménagements cyclables en collaboration avec les villes, dans le cadre d’appel à projet « territoires cyclables »
  2. Finaliser les itinéraires EuroVelo français (à horizon 2020) et mettre en œuvre le Schéma national des véloroutes et voies vertes (à horizon 2030)
  3. Rendre systématique l’apprentissage de la mobilité à vélo à l’école primaire, avec une initiation à la mécanique vélo
  4. Abaisser la vitesse maximale de référence à 30 km/h en ville (le maire pouvant par arrêté maintenir le 50 km/h sur les axes principaux)
  5. Augmenter le plafond d’exonération de l’indemnité kilométrique vélo jusqu’à 385 € par an

Hélas, le temps a coulé depuis l’élection et il semble que sa mémoire soit défaillante. Aidez nous à lui rappeler ses promesses dans la consultation en ligne ! Il faut voter pour les propositions les plus intéressantes.

Nous vous proposons une sélection des  idées qui nous plaisent et que nous aimerions vous voir soutenir :

  • D’abord, notre contribution officielle
  • Les dix premières contribution du thème « favoriser les mobilités douces » avec le filtre « les plus populaires », qui parlent toutes de créer des pistes cyclables
  • Cette contribution qui parle de train+vélo
  • Ici pour ceux qui veulent parler du stationnement sauvage sur les bandes cyclables (toujours avec le filtre « plus populaires »)
  • Ici pour faire évoluer le code de la route vers une meilleure prise en compte des spécificités du vélo en tant que véhicule
  • Celui-là et celui-là parce qu’on aime bien les transports en commun

Il y a également une réunion publique à Lyon le jeudi 16 novembre de 18h30 à 21h, pour venir il faut s’inscrire ici ! Date maximum pour vous inscrire : dimanche 13 novembre.

Si vous êtes retenu au tirage au sort, merci de nous écrire pour nous informer de votre présence. 

L’idée est de rappeler aussi notre argument principal : les investissements dans les aménagements cyclables ont des taux de rentabilité socio-économiques plus de dix fois supérieur aux projets routiers habituels de l’Etat ! Non seulement ils facilitent les déplacements en ville mais le vélo quotidien tranquille est un remède préventif très puissant contre le cancer, les AVC, l’hypertension, la dépression, le mal de dos, l’ostéoporose, le diabète… Pour achever de convaincre vos amis du MEDEF, dites leur que les salariés qui viennent travailler à vélo ont besoin de 15 % de congé maladie en moins que la moyenne!

 

 

 

Lancement du 1er Baromètre des Villes Cyclables !

Après le succès de la campagne Parlons-Vélo, qui à permis de donner une dimension politique au vélo,   La FUB (Fédération française des usagers de la bicyclette) lance la première édition du « Baromètre des villes cyclables ».

Cette enquête nationale, d’une ampleur inédite, s’adresse à toutes et à tous, ceux qui sont déjà à vélo et ceux qui souhaiteraient l’être.

Le questionnaire vous offre la possibilité de noter votre commune vie une quarantaine de questions notées de 1 à 6  afin de donner votre ressenti sur les déplacements à vélo dans votre ville.

Pour assurer des résultats de qualité il et important de partager au maximum l’enquête. Il est essentiel que la participation à cette enquête soit massive afin d’offrir des résultats de qualité. 

Les résultats seront un levier formidable pour permettre à La Ville à Vélo d’être mieux entendue localement.

La publication des résultats et prévu à la fin de l’année 2017.

Comment faire ? C’est simple il suffit de vous rendre sur le site parlons-velo.fr et de répondre au questions.

A vous de jouer !