Congrès de la FUB à Lyon

Du 16 au 18 mars Lyon accueillera le 18e congrès de la FUB et il reste encore quelques places pour un des temps forts du congrès : le diner et la soirée festive du samedi 17 mars. L’inscription à cette soirée festive, pour un montant de 25 euros pour les adhérents LVV, comprend :

– à partir de 19h30 :  un diner « saveurs du monde »

– à partir de 19h45 : spectacle Respire de la compagne La Luba : une comédie-documentée sur l’histoire de la bicyclette, depuis sa création jusqu’à nos jours.

– à partir de 21h : concert de Bric à Brac Orchestra

En savoir plus ici. Ne manquez pas ce temps fort du congrès et contactez rapidement la FUB à l’adresse mail suivante : contact@fub.fr

Bénéficiez également du caractère convivial des balades à vélo et participez à la balade urbaine dans Lyon organisée par Weelz samedi 17 mars en fin d’après-midi et suivie d’un pot à La Bicycletterie, ainsi qu’à la balade à vélo dimanche matin (ouverte à tout public).

Départ : 11h00 Université de Lyon – 92 rue Pasteur – Lyon

Arrivée : Parc de la Tête d’Or – Porte des enfants du Rhône

Et pour faire honneur à la thématique du congrès 2018, nous vous attendons… en nombres !

Mobilisation Générale : Les cyclistes grands oubliés du cours Vitton !!!

Ce jeudi 1er mars, la métropole de Lyon va présenter son projet de réaménagement du cours Vitton (section Garibaldi – Tête d’Or). Une voie de circulation sera supprimée au profit de trottoirs élargis.
Si la Ville à Vélo partage pleinement l’objectif d’apaisement de cette voirie et de sécurisation des piétons, elle dénonce l’absence d’aménagement cyclable. Les cyclistes et leur sécurité sont les grands oubliés du projet, sur un axe pourtant classé structurant au schéma directeur vélo de la Métropole de Lyon et « à aménager avant 2020 ».
Cet oubli est d’autant plus inacceptable qu’il s’agit d’une violation caractérisée de la Loi Laure (qui prévoit que des aménagements cyclables soient réalisés à l’occasion de toute réalisation ou rénovation de voie urbaine, plus d’info ici).
La Ville à Vélo mettra toute sa détermination citoyenne à exiger un projet conforme à la loi et respectueux de tous les usagers de la voirie.
Par conséquent, nous appelons nos 400 adhérents et 900 sympathisants à se mobiliser triplement ce jeudi 1er mars :
  • à 8h30 place Charles Hernu – Charpennes (devant l’Hôtel Mercure) pour un défilé cycliste en direction du cours Franklin Roosevelt (Dress Code : Gilets fluo, lumières clignotantes, klaxone, bonne humeur !) (événement Facebook)
  • à 18h30 devant la Mairie du 6ème (33 rue Bossuet) pour une haie d’honneur cycliste qui accueillera les participants à la réunion d’information de 19h, salle Victor Hugo (Dress code : idem mais en mode silencieux) (événement Facebook)
  • à 19h pour participer à la réunion d’information et faire valoir nos intérêts et le respect de la Loi (dans le plus grand calme et le respect des opinions contraires) (événement Facebook)
A jeudi pour une belle journée de mobilisation !

 

Contact : Fabien BAGNON – 06 59 12 75 89
Co-Président La Ville à Vélo
Co-Fondateur Collectif VALVE
Image : Grand Lyon

Velobs: bilan de 2 semaines de test

velobs

À la suite de l’AG, l’Observatoire du Vélo a été ouvert en test. Pour rappel, cet outil permet de faire remonter des observations relatives aux aménagements cyclables (ou à leur absence) via un marqueur sur une carte. Derrière, une interface permet de suivre et de traiter ces observations.

Quelques chiffres:

29 observations récoltées sur Lyon (12), Villeurbanne (12), Chassieu (3), Vaulx (1) et Rillieux(1), par 11 observateurs différents

La majorité des observations ont été faites via la carte. L’application mobile a été très peu utilisée (mais on n’a pas beaucoup communiqué dessus).

Quelques questions:

– En quoi consiste la modération ( sur quel critère une observation est acceptée, refusée ? Comment vérifier une observation ?, … )

– Qui modère ? Dans l’idéal chaque section de La Ville à Vélo se charge des observations sur son secteur.

– Et surtout que fait-on des observations récoltées ? imho il va falloir réfléchir au positionnement de LVV et velobs, vis à vis d’une part des observateurs, et d’autre part des collectivités locales.

– Est-ce qu’on assure  le suivi du traitement des observations et si oui, comment le fait-on ?(là encore, chaque secteur pourrait être responsable de sa zone et du transfert / relance des services concernés).

La discussion est ouverte !

Thomas.