Visite de terrain Grande Rue d’Oullins

/ Actions

Jeudi 17 mars, La Ville à Vélo, avec l’appui du CADO, a organisé une opération d’observations et de comptages sur la Grande Rue d’Oullins : les objectifs étaient de d’identifier les principaux dysfonctionnement du carrefour entre la rue de la Camille et la Grande Rue et de dénombrer les usagers suivant les modes de transport.

Ce carrefour en T est situé à 200m de l’école-collège de la Camille et voit s’arrêter de nombreux bus et cars, dont les Junior Direct n° 260, 261, 262, 263, 264, 266 et 267, desservant la Camille puis le collège-lycée St Thomas d’Aquin. 

Comptages

Entre 7h30 et 8h30, sont passés dans le sens Saint-Genis → Lyon : 

  • 291 voitures (369 personnes transportées, soit 1.27 personne par voiture, les passagers étant majoritairement des enfants)
  • 37 bus et cars (dont deux ne s’arrêtent pas : un service privé et un « fin de service »), tous bien remplis à l’arrivée à l’arrêt Oullins Ville
  • 85 vélos dont une dizaine transportant un ou deux enfants 
  • 436 piétons (comptabilisés au Square Martin Luther King)

En une heure, il y a eu plus de 400 véhicules dans le seul sens Sud → Nord, soit environ 1 toutes les 9 secondes, et la très grande majorité des personnes se déplacent en bus ou car, le second mode étant la marche.
Le pire quart d’heure pour les automobilistes est de 7h45 à 8h00 : seuls 47 voitures et 13 bus et cars sont passés dans une circulation extrêmement difficile, contre 106 voitures et 10 bus et cars entre 8h00 et 8h15. C’est sur cette période 7h45-8h00 que l’on observe le plus d’incivilités.

PiétonsVélosVoituresBus et carsTotal
Nombre de véhicules85 (20.6%)291 (70.5%)37 (8.9%)413
Nombre de personnes436 (18.9%)98 (4.3%)369 (16.0%)1400 (60.8%)2303

Conclusion : 16% d’usagers en voiture à rapprocher de la place occupée par les voitures qui engluent la Grande Rue, obstruent le trafic des cars et bus et mettent en danger les piétons et cyclistes.

Incivilités

Le carrefour fonctionne mal en raison d’un nombre important de véhicules s’y engageant alors qu’il est déjà saturé, et restant bloqués parfois pendant la phase complète du feu. En effet, en une seule heure, 74 automobilistes (dont 43 entre 7h45 et 8h, soit presque tous !) et 7 bus sont restés bloqués, soit en sortie de la rue de la Camille, soit en aval du feu de la Grande Rue, entravant la circulation des autres usagers, et une bonne vingtaine ont tout bonnement franchi le feu au rouge. S’en suivent des coups de klaxon, et la mise en danger des piétons traversant la Grande Rue ou la rue de la Camille.

Temps de trajet

Les temps de trajets des bus – et de tous les automobilistes – entre l’arrêt Oullins-Ville et l’arrêt Oullins-Mairie (400 m) sont rallongés de 5 à 8 minutes entre 7h45 et 8h05. La perte de temps est encore plus grande si on prend en compte l’ensemble de la traversée d’Oullins, les bouchons étant très importants depuis l’entrée de St Genis Laval. 

Les cyclistes et les piétons

Les usagers en mode actif sont complètement oubliés dans ces embouteillages, alors que les piétons sont très nombreux (surtout si on prend en compte ceux qui vont de l’arrêt Oullins Ville vers le collège/école de la Camille que nous n’avons pas comptabilisés). Lorsque le carrefour est bloqué, les passages piétons sont obstrués et ils ne peuvent pas traverser dans des conditions minimales de sécurité : les nombreux enfants seuls ou accompagnés d’un parent sont réellement en danger tous les jours ! Et on ne parle même pas du risque induit par la pollution de l’air et du stress lié au bruit !

Les cyclistes sont relativement peu nombreux : l’absence de bande et piste cyclable, la mise en danger permanente due au trafic et aux incivilités ne peuvent que dissuader d’utiliser le vélo pour se déplacer ! Certains passent par la rue de la Sarra, ou par la rue Victor Hugo pour rejoindre le pont d’Oullins ou la station de métro, et ceux qui le peuvent décalent leurs horaires pour éviter ce créneau horaire particulièrement conflictuel.