Quartier Libre, vélorution enfants édition n°2 !

/ Actions

Petits et grands, avec ou sans enfant, prenez vos vélos et vos draisiennes et trottinettes pour participer à la première Kidical Mass de Lyon !
Rejoignez-nous pour cette balade joyeuse et festive destinée aux enfants et gratuite.
L’itinéraire est en cours de réflexion.

Nous cherchons de l’aide pour l’organisation pour nous rejoindre, contactez lea.ougier@lavilleavelo.org

 HORAIRES ET PROGRAMMATION 
-Place Terreaux : atelier Pimp’ ton vélo de 10h à 11h.
-Départ 11h. Le cortège sera encadré et sécurisé.
-Arrivée au Parc Blandant à 12h avec boissons et restaurations. Vous pouvez prévoir votre pique-nique.
-Animations et stands prévus au Parc jusqu’à 16h.

Quelques éléments de contexte :

Cette mobilisation portée par La Rue est à Nous, La Ville à Vélo et La Maison du Vélo, Greenpeace et Alternatiba a aussi pour ambition de demander plus d’accompagnement pour la mobilité active des enfants et des aménagements cyclables sécurisés.

Les points clés de nos revendications :

A l’occasion de cet événement, les associations entendent demander le déploiement de politiques permettant de développer les mobilités actives de tous les enfants.
Pour Clément Drognat Landré de La Rue Est À Nous, “il est urgent de rééquilibrer le partage de l’espace public en faveur des enfants et des mobilités actives. Il faut revoir les plans de circulation au sein des blocs d’habitations, apaiser les quartiers résidentiels et créer des rues scolaires sur tout le territoire de la Métropole !”.
Dans l’ensemble, les associations demandent une action plus forte des communes pour accompagner les mobilités des enfants et des familles : “Il faut créer plus d’aménagements cyclables de proximité, mais aussi des espaces dédiés aux pratiques ludiques. Surtout, les communes doivent se doter de référents aux mobilités actives des enfants pour enfin développer une culture transversale de cet enjeu, entre voirie, éducation, santé…”.
Enfin, Cyril Vernay de la Maison du Vélo Lyon insiste sur l’importance d’être attentif à toutes les situations :“Aujourd’hui, certains publics restent éloignés des mobilités actives. Il faut développer un continuum éducatif au vélo de la maternelle au collège, prendre en compte les accompagnants adultes… et aussi aider les familles précaires à se doter des équipements nécessaires !