Accident matériel à vélo

On souhaite tous que ça n’arrive jamais, mais mieux vaut connaître la procédure !

Crédits : Manfred Caruso

Que vous soyez, ou pensiez, être en tort ou pas, avant toute chose, assurez-vous d’aller bien ainsi que toutes les personnes impliquées.

Au moindre soupçon de problème corporel, référez-vous à l’article dédié (attention, en état de choc on peut parfois ne pas ressentir de douleur).

Que l’accident soit matériel ou corporel, ayez de bons réflexes dès les premières secondes : évitez tout sur-accident, notez les éventuelles plaques minéralogiques, prenez ou faites prendre des photos et demandez aux éventuels témoins de rester sur place.

  • Faites un constat amiable et prenez des photos. Des applications mobiles existent si personne n’a de copie papier.
  • En cas de difficultés ou désaccord, ne signez pas le constat; le cas échéant, appelez les forces de l’ordre qui pourront, ou non, se présenter sur les lieux.
  • Si possible, demandez à des témoins de rester ou au moins de laisser leurs coordonnées.
  • Vous pouvez aller porter plainte si vous vous estimez victime d’une infraction pénale (voir article dédié).
  • Adressez ensuite le constat, et copie de l’éventuelle plainte, à votre assurance habitation qui vous indiquera la marche à suivre.

Note : l’existence d’un constat amiable, signé ou non, n’empêche pas de porter plainte.