Stand LA VILLE A VELO au Salon Primevère – 26-27-28 février 2016

Comme chaque année, LA VILLE A VELO a son stand sur le Salon Primevère à Eurexpo/Lyon-Chassieu, du vendredi 26 au dimanche 28 février.

Capture d’écran 2016-02-04 à 17.28.31
Comme chaque année, vous, adhérentes et adhérents de LA VILLE A VELO, vous aurez peut-être envie de rejoindre l’équipe sur le stand, afin de partager votre expérience du vélo avec un public de plus en plus intéressé par ce fabuleux mode de déplacement.
Alors n’hésitez pas, inscrivez dès maintenant vos disponibilités sur ce Framadate : https://framadate.org/y58ZT2eG1ChWsaWN

LA VILLE A VELO vous remercie !

NOTE: Malgré la position excentrée de Eurexpo, il est très facile de s’y rendre en transport en commun, ou à vélo !   Et si vous hésitez sur l’itinéraire à emprunter à vélo, ou que vous désiriez tout simplement vous y rendre avec d’autres cyclistes pour profiter d’une ambiance plus conviviale lors du trajet, la Ville À Vélo vous propose le samedi 27 et le dimanche 28  février de vous faire accompagner par des vélomanes de l’association et créer ainsi un bus cycliste temporaire. Rendez-vous place Béraudier devant la gare Part Dieu, à côté de l’escalator métro pour un départ à 10h30 pile, quelles que soient les conditions météo.

Aperçu du voyage

 

 

 

 

Parade PRIMEVÈRE avec le Vélomnibus samedi 13 février 2016

Salon Primevère 26-27-28 février 2016 à Eurexpo, Lyon/Chassieu : LA VILLE A VÉLO y sera présente comme chaque année, sur un stand toujours très animé.

Cette fois-ci, LA VILLE A VÉLO participe également à un événement en amont du Salon, le samedi 13 février :

LANCEMENT DU PROGRAMME DE PRIMEVÈRE À VÉLO

Parade dans Lyon avec le Vélomnibus  … et avec vous, ami-es cyclistes !

14h – Départ place de la Croix-Rousse (69004)

17h – Arrivée place Saint-Jean (69005)

Rejoignez la parade spéciale 30ème anniversaire de Primevère, pour le lancement du programme du Salon.
Pédalons ensemble pour déposer ces programmes dans des lieux symboliques de la vie associative lyonnaise.

Parcours réalisé en partenariat avec LA VILLE À VÉLO, qui assurera aussi l’encadrement de la balade. Le trajet est ici : http://u.osmfr.org/m/64123/

(Vous ne voulez pas monter à la Croix-Rousse ? Alors rendez-vous à 15h20 environ devant Locaux Motiv’, 10 bis rue Jangot, 69007).

Nous nous retrouverons ensuite autour d’un bon vin / jus de pomme chaud à 17h, devant  la MJC du Vieux-Lyon, place Saint Jean !

La parade vélo a aussi son événement facebook: https://www.facebook.com/salonprimeve

Projet Part Dieu : prise de conscience de l’ampleur du phénomène vélo ?

(En images) Voici deux articles issus du Progrès de Lyon suite à notre action du mardi 12 janvier dernier lors d’une réunion de concertation sur l’avenir du quartier de La Part Dieu.

Capture d’écran 2016-01-19 à 19.14.42

 

Exprimez-vous pour le Plan de Déplacement Urbain (PDU)

TC

Le PDU (plan de déplacement urbain) est la feuille de route qui organise les transports dans la métropole de Lyon pour les 10 prochaines années. Pour l’élaborer,  chaque citoyen est appelé à s’exprimer sur ses souhaits en matière de transport dans l’agglomération.

Et comme on nous le propose gentiment, alors exprimons nous! Car si nous ne demandons rien, nous n’aurons rien! Ce que nous voulons est simple : la liberté de se déplacer à vélo dans une ville dynamique, moderne, agréable, où il fait bon vivre. Nous constatons tous l’amélioration considérable apportée dans les 10 dernières années grâce au précédent PDU, mais beaucoup de travail reste à faire : hors de la ville-centre beaucoup de communes sont restées au 20ème siècle et s’y déplacer à vélo reste un parcours du combattant, alors que dans la ville du 21ème siècle, le vélo est simple, rapide et confortable!

C’est pourquoi je vous invite, cher lecteur, à donner votre avis sur le site du PDU.
http://www.sytral.fr/tab/465/157-plan-deplacements-urbains.htm#tabsSousOnglet-465

Pour vous faire gagner du temps nous avons rédigé une contribution argumentée, disponible ici. Pour l’utiliser il suffit de la télécharger sur votre ordinateur, puis de l’envoyer comme « contribution approfondie » sur le le site du PDU.  Vous pouvez l’envoyer telle quelle, l’enrichir où la modifier librement : il s’agit simplement d’une aide, pas d’une consigne, vous êtes libre d’avoir une opinion différente.

Au plaisir de vous voir à la balade tranquille du 5 février,

Mathias Aubert,
Président de la  Ville à Vélo

réseau vert

Balade nocturne tranquille du vendredi 5 Février 2016

Pas de neige en vue, même transportée par hélicoptère, mais la météo prévoit du soleil pour la deuxième balade nocturne de l’année, avec La Ville à Vélo.

Un événement Facebook existe pour invité vos amis ! 

Enfilez moufles, parkas et ceintures de flanelle, enfourchez votre monture favorite,   et venez nous rejoindre Porte des Enfants du Rhône devant le parc Tête d’Or (Place du Général Leclerc) à 21h précises pour un départ festif et convivial…

Le parcours est sur le site d’Openrunner.

Tous les détails sur la page dédiée des conseils aux baladeurs.

Prochaine action LVV Lyon 3 – Projet Part-Dieu – Mardi 12 janvier

Dans la poursuite de la concertation de la ZAC Part-Dieu Ouest qui s’est déroulée de janvier à octobre 2015, la Société Publique Locale Lyon Part-Dieu organise début 2016 des ateliers de concertation afin d’associer tous les usagers du quartier à la conception des futurs espaces publics de la Part-Dieu.

Quel que soit votre avis sur ce projet de très long terme, La Ville à Vélo vous incite fortement à exprimer votre votre avis à travers cette consultation.

Une réunion  de concertation aura lieu ce mardi 12 janvier à 19h, à la mairie du 3ème arrondissement -salle Brouillard-, en présence de Michel Le Faou, Vice-Président en charge de l’urbanisme à la Métropole de Lyon et de l’équipe de concepteurs des espaces publics. Voir détails sur http://www.lyon-partdieu.com/2015/12/18/espaces-publics-la-concertation-est-lancee/#.VpJGjLcvfDd.

La Ville à Vélo sera présente à cette réunion, afin que le vélo soit pris en compte à court terme et dans tous les scénarios du projet long terme.

L’association souhaite participer joyeusement à cet événement et en faire un moment inoubliable pour tous les participants, et pour cela propose à tous ses sympathisants et adhérents de faire un comité d’accueil festif des intervenants à la réunion.

Voici l’organisation proposée:

1. Comité d’accueil des participants au débat public – Pour que l’effet soit percutant, il est très important que vous veniez le plus nombreux possible !

  • RDV devant la mairie du 3ème arrondissement à 18h30 (lieu) équipés de gilet fluos, sonnettes à volonté, et lampes frontales / diodes.
  • Haie d’honneur de vélos avec bannière de la Ville à Vélo

2. Pour ceux qui souhaitent participer à la réunion de concertation :

  • Attention, inscription préalable obligatoire à 
  • Rentrée dans la salle discrète
  • Pose de questions sur la prise en compte du vélo dans le projet, en faisant passer sans pression les axes prioritaires de La Ville à Vélo:
    • La Part-Dieu doit devenir le quartier exemplaire de la Métropole de Lyon pour les mobilités actives (marche à pied – vélo – trottinettes) : 100 % CYCLABLE + excellente offre de stationnements (voirie + sécurisés)
    • La Part-Dieu doit devenir la plus grande ZONE 30 de la Métropole de Lyon : la zone 30 sera la règle (+ zones de rencontre et zones piétonnes) et les voiries à 50km/h l’exception.

Nous comptons sur votre participation massive pour ce projet à l’enjeu majeur pour les cyclistes lyonnais, nous vous disons donc à mardi à 18h30 devant la mairie Lyon 3, déguisés et équipés pour le comité d’accueil.

Capture2

Comités modes doux d’arrondissement

Afin d’aider au développement d’un réseau cyclable performant et confortable, la ville à vélo participe aux comités modes doux organisés par les mairies et arrondissements de Lyon.

Ces comités réunissent des élus et des associations dont les statuts portent sur la marche à pied, le vélo, la sécurité routière, les transports en commun, etc. Il s’agit de permettre aux élus de bien comprendre les besoin  et les attentes des habitants, au bénéfice de tous.

Pour les élus,  la ville à vélo est un partenaire sérieux et utile, dont l’approche est fondée sur la discussion et la bonne volonté. Nous souhaitons aider à construire une ville qui n’exclue personne, où tout le monde peut se déplacer à vélo dans des conditions raisonnables de confort et de sécurité.

Les comités modes doux ne sont pas encore organisés dans tous les arrondissements, mais nous y travaillons! Si vous souhaitez participer, contactez  votre représentant d’arrondissement grâce aux mailings listes ou postez quelque chose sur notre forum.

Sauvegarde des Coteaux du Lyonnais

L’association « Sauvegarde des coteaux du Lyonnais » propose de s’exprimer contre le saccage d’un des dernier bastions d’air pur à proximité de Lyon : si vous voulez encore pouvoir vous y promener à l’avenir, exprimez-vous contre le projet d’A45, l’autoroute absurde construite parallèlement à l’A47 existante.

La Ville à Vélo relaie le message car, à l’heure où les finances publiques sont contraintes, ce projet ridicule monopoliserait plus d’argent public que l’ensemble des politiques cyclables de toutes les villes d’Auvergne-Rhone-Alpes réunies…

https://www.change.org/p/laurent-wauquiez-mettre-en-place-les-transports-de-demain

 

N.B.  Pour ceux qui pensent encore que c’est en accroissant les infrastructures routières que l’on améliore le trafic, qu’ils méditent l’exemple du Katy Freeway à Houston, Texas. Après y avoir investi 3 milliards de dollars pour l’élargir au point d’en faire la plus vaste autoroute du monde, force à été de constater que la durée moyenne d’un trajet avait AUGMENTÉ  de 30% https://pbs.twimg.com/media/CX5fBhmW8AEuwM4.jpg

Première balade à Vélo de l’année 2016: le vendredi 1 janvier

La prochaine balade à Vélo de La Ville à Vélo se déroulera le vendredi 1 janvier 2016 au départ du Parc de La Tête d’or (Porte des Enfants du Rhône).

Baisse des températures oblige, et digestions des fêtes de fin d’années en plus le parcours sera un peu plus rapide que d’habitude.

Le parcours et visible en ligne ici :http://www.openrunner.com/index.php?id=4310638

Rappel: les conseils utiles sur la balades sont disponibles sur notre site par ici.

Bonnes fêtes de fin d’années et rendez-vous en 2016 !

 

Urgence vélo : plus le temps de gâcher les bonnes idées par absence de moyens

Dans le contexte actuel de multiples crises et amorces de transitions : énergétique, environnementale, mais aussi économique et sociale, développer le vélo aurait bien des atouts. Sobre en énergie et n’émettant aucune particule, le vélo combattrait efficacement l’épidémie de sédentarité. Accessible et simple, il réduirait les inégalités face à la mobilité quotidienne. Convivial et ouvert, il favoriserait l’attractivité de nos territoires. Économe en matières premières, il permettrait de réduire les importations (notamment de produits pétroliers) et de créer des emplois locaux. Bon marché, il démultiplierait l’efficacité des transports en commun en périphérie et contribuerait à les désengorger en ville dense.

Partageant cette analyse sur la pertinence et l’aspect transversal du vélo, le gouvernement a lancé, en mars 2014 le « PAMA », Plan d’Action en faveur des Mobilités Actives. Les très bonnes idées n’y manquent pas : le plan annonce une trentaine de mesures pertinentes à adopter, dont certaines uniques au monde. Mais être en avance sur certaines idées n’est pas toujours répercuté dans les actes. Par ailleurs, les orientations des ordonnances issues de la loi Macron tendent à supprimer l’obligation de qualification pour les réparateurs de cycle, une mesure allant potentiellement à l’encontre de la sécurité des usagers, au moment de l’explosion attendue du marché du Vélo à Assistance Electrique.

La Loi de Transition Énergétique, adoptée le 13 août, a franchi un pas important en créant une « indemnité kilométrique vélo » (IKV) pour les salariés se rendant au travail, mettant ainsi fin à une discrimination du vélo vis-à-vis des autres modes de transports. Cette mesure pourrait contribuer à doubler le nombre de cyclistes si son montant était fixé à un niveau suffisamment incitatif, comme l’a montré l’expérimentation menée par l’ADEME.

Coup de théâtre. Si le site du ministère continue de parler de 35 € par mois, un amendement adopté le 1er décembre en limite le montant exonéré d’impôt sur le revenu à 200 € par an et précise son caractère facultatif, resté ambigu jusque là. Ainsi, le cycliste qui dépasse les 800 kilomètres dans l’année, soit à peine 2 km aller et 2 km retour sur 10 mois, verra une partie de son indemnité imposée.

Plus grave encore, l’exonération de charges sociales pour l’employeur se limite également aux 200 premiers euros. En conséquence, au delà de 800 km par an, le coût kilométrique pour l’employeur passe de 25 centimes à environ 38 centimes. Le dispositif devient donc à la fois plus cher pour l’entreprise, moins attractif pour elle, moins intéressant pour le salarié… et facultatif. L’Etat, qui compte pourtant sur la « responsabilité sociale et environnementale des entreprises », ne pourra même pas donner le bon exemple puisqu’un employeur public ne peut verser d’indemnité facultative.

Nous nous indignons de ce revirement en pleine COP21, alors que le transport est, en France, à l’origine de 27% des émissions de GES. Il est symptomatique de la politique vélo française : on a de bonnes idées, mais on ne se donne pas les moyens de réellement les mettre en place.

Heureusement, la loi n’a toujours pas été votée de manière définitive. Nous comptons sur les sénateurs pour déposer un amendement et soutenir le rétablissement de la mesure dans sa forme pertinente :
Amendement 1 : caractère obligatoire de l’indemnité kilométrique vélo pour les entreprises et les employeurs du service public ;
Amendement 2 : plafond de défiscalisation et d’exonération de charges sociales correspondant à une pratique réaliste (par exemple de 2×5=10 km par jour, soit 500 euros par an).

Nous rappelons que doubler le nombre de déplacements à vélo pourrait contribuer à une réduction considérable des dépenses de santé, la pratique actuelle représentant déjà une économie de 6 milliard d’euros par an, liée aux non-dépenses de santé des cyclistes. S’y ajoute d’autres externalités positives (réduction de la pollution atmosphérique et sonore, des émissions de gaz à effet de serre, usure moindre des infrastructures, développement local).

Nous demandons à toute structure, association, fédération, entreprise de nous témoigner de leur soutien en rejoignant l’Inter Koalition Vélo (IKV). Nous dévoilerons tous ensemble, mercredi 16 décembre, nos propositions pour une politique modes actifs efficace, en vue du lancement du PAMA2.

Nous demandons également à tous les Français de continuer à signer massivement la pétition pour la mise en place d’une IKV.

Nous sommes convaincus que la France ne manque pas d’atouts pour développer le vélo : longue histoire de l’industrie du vélo, innovation sociale avec le réseau des ateliers de recyclage et d’auto-réparation, richesse du monde associatif, récentes innovations en terme de code de la route, institutions nationales très compétentes : CEREMA et CIDUV (coordination interministérielle pour le développement de l’usage du vélo), potentiel de l’IKV et des Plans de mobilité, développement exponentiel de l’apprentissage du vélo, potentiels quotidien, touristique, loisir et sportif exceptionnels, gisement considérable d’emploi local, , qualité de nos constructeurs nationaux et compétence de nos réparateurs.

Il est l’heure de prendre le vélo au sérieux, la France mérite des solutions simples et efficaces : le retour sur investissement est incroyable, mais encore faut-il réellement investir pour bénéficier de l’effet de levier !

Tous à vélo !

Télécharger le communiqué de presse de la FUB.

Télécharger l’invitation à la conférence de presse du 16 décembre 2015 à 10h à Paris.

Signataires :
Agir pour l’environnement
Aguidon Plus
Alliance des Services Aux Véhicules (ASAV)
Altinnova
Association française des Véloroutes et Voies Vertes (AF3V)
CarFree
Comité de Promotion du Vélo (CPV)
Cyclable
Cyclable Entreprises
Droits du piéton
European Cyclists’ Fédération (ECF)
Fédération Française de CycloTourisme (FFCT)
Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (FNAUT)
Fédération Nationale du Commerce et de la Réparation du Cycle et du Motocycle (FNCRM)
Fédération Professionnelle des entreprises du Sport & des loisirs (FPS)
France Nature Environnement (FNE)
Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB)
L’Heureux Cyclage
Moniteurs Cyclistes Français (MCF)
Moutain Bikers Foundation (MBF)
Réseau Action Climat France (RAC-F)
Respire
Rue de l’Avenir
Union Nationale de l’Industrie du Vélo (UNIVELO)