Archives pour la catégorie Lyon 7ème

Réaménagement du cours Gambetta : « Nos vies valent plus qu’une 3ème voie ! »

La Métropole de Lyon réduit la largeur de la bande cyclable du 1er axe vélos de Lyon…

La Métropole de Lyon a récemment réduit la largeur de la bande cyclable et de la voie bus-vélos du cours Gambetta pour permettre de créer une troisième voie de circulation pour les véhicules motorisés. Pire, rue André Philip, la bande cyclable a été carrément effacée au profit de la création d’une seconde voie de circulation.

La Ville à Vélo rappelle que le cours Gambetta est le 1er axe cyclable de la Métropole de Lyon avec 3 800 cyclistes/jour en moyenne, des pointes à plus de 6 000 cyclistes/jour pour un total de 1 393 576 cyclistes en 2017. Sur cet axe, les cyclistes représentent 30% du trafic total !

Et met en danger les 3 800 cyclistes qui l’utilisent quotidiennement !

Cette bande, auparavant peu confortable compte-tenu du fort trafic vélo, est dans sa version réduite de 25%, véritablement dangereuse pour ces utilisateurs : en effet, ceux-ci sont exposés sur leur droite à l’ouverture des portières des véhicules en stationnement et sur leur gauche à la proximité des véhicules circulant sur une voie dont la largeur a été réduite.

Dans l’autre sens, la large voie bus-vélos de 4,5 mètres a été amputée de plus d’un mètre induisant une cohabitation beaucoup plus délicate entre bus et vélos.

Pour la Ville à Vélo, la vie des cyclistes vaut plus qu’une 3ème voie sur le cours Gambetta

La Ville à Vélo non consultée sur ce projet,avait demandé, dès qu’elle en avait eu connaissance, une réunion avec la Métropole de Lyon et la SPL Part-Dieu. Elle avait alors alerté sur l’impact des réaménagements projetés sur le cours Gambetta et demandé le maintien de la bande de la rue André Philip, sans être entendue…

Suite aux alertes de très nombreux adhérents et sympathisants dès le début des travaux, la Ville à Vélo a décidé de dénoncer publiquement la dangerosité de cet aménagement et demande sa modification dans les meilleurs délais.

Une masse critique empruntera le cours Gambetta et la rue André Philip

Afin d’alerter les élus et décideurs, nous appelons nos 450 adhérents et 1 800 sympathisants à se mobiliser massivement jeudi 26 avril 2018 pour une masse critique vélos :

  • Rendez-vous à 8h30 à l’intersection du cours Gambetta et du boulevard Vivier Merle (trottoir Nord au-dessus des voies ferrées) pour un défilé cycliste empruntant le cours Gambetta puis la rue André Philip.
  • Dress code : Gilets fluo, lumières, klaxon, slogans, bonne humeur !

Contact : Fabien – 06 59 12 75 89

Retour sur l’opération « chaîne humaine »

Retour en vidéo et en images sur notre opération « chaîne humaine » de la semaine dernière :

Une chaine humaine pour protéger les pistes cyclables à Lyon (Lyon Mag)

Lyon : une chaîne humaine pour le respect des bandes cyclables (Lyon Capital)

Lyon: La cohabitation vélo-voiture … une difficile histoire de file (France 3 Rhône Alpes)

Un grand merci aux bénévoles pour leurs participations. Pour les prochaines événements c’est à suivre dans votre espace adhérent. 

Communiqué de presse : Une chaîne humaine pour protéger les bandes cyclables

Jeudi 21 septembre 8H : opération chaine humaine.

  • Lieu : Cours Gambetta, entre le pont de Guillotière et la place Gabriel Péri
  • Horaire : à partir de 8h, formation de la chaîne humaine
  • Tractage et interpellation des automobilistes 

 

Le vélo, un moyen agréable et efficace pour se déplacer en ville

 

Lors de son discours à la convergence vélo, David Kimelfeld a confirmé les ambitions de la Métropole de Lyon : « la dynamique actuelle sera maintenue, nous atteindrons les 1000 km en 2020 ».

De nombreux lyonnais utilisent ces aménagements cyclables pour se rendre au travail, car le vélo c’est pratique, c’est agréable, « c’est joyeux » disait le président de la métropole dimanche dernier.

Pratique et agréable tant que la bande est circulable… Car une minorité d’automobilistes indélicats n’hésitent pas à stationner sur les bandes cyclables.

Une infraction et une mise en danger des cyclistes !

Les cyclistes lyonnais sont confrontés quotidiennement à ce qu’ils ont baptisé les #GCUM (garé comme une m…). Ce que certains automobilistes perçoivent comme de petites incivilités, sont des infractions qui mettent en danger les cyclistes en les obligeant à se déporter de la bande cyclable.

C’est la raison pour laquelle, depuis 2015, le stationnement sur un aménagement cyclable est considéré par la loi comme « très gênant » et est sanctionné par une amende de 135€. De plus, en cas d’accident, la responsabilité des automobilistes peut être engagée : à Strasbourg, deux conducteurs ont été condamnés, début 2017, à six mois de prison avec sursis pour homicide involontaire sur une jeune cycliste. Mais cela ne dissuade pas tous les automobilistes.

 

Certains cyclistes sont donc contraints de modifier leur trajet pour éviter les secteurs les plus concernés. D’autres préfèrent se mettre en infraction en circulant sur le trottoir là où ils ne se sentent pas en sécurité.

Sensibiliser le grand public et dénoncer le manque de volonté politique.

Aujourd’hui, l’association d’usagers de la bicyclette « La Ville à Vélo », souhaite :

  • Sensibiliser le grand public sur la nécessité de respecter les bandes cyclables.
  • Dénoncer le manque de volonté politique pour lutter contre le stationnement sur les aménagements cyclables, qui met en danger les cyclistes et entrave la politique cyclable de la métropole.En réalisant une chaîne humaine sur le cours Gambetta, le long d’une bande cyclable particulièrement encombrée de véhicules en stationnement, les militants cyclistes vont sécuriser l’aménagement et permettre à ceux qui se rendent au travail (6000 vélos par jour sur cet axe !) d’emprunter ce couloir sans être mis en danger.

    • Association d’usagers du vélo pour Lyon et son agglomération

    • Objectif : rendre plus sûrs et plus efficaces les déplacements à vélo
    • Organisation : plusieurs représentants et/ou des référents pour chaque arrondissement et commune limitrophe + un bureau dynamique
    • Contact presse : Julien MAZILLE 06 18 51 18 01

Version PDF disponible ici : Une chaîne humaine pour protéger les pistes